•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des responsables en services de garde font voir leur mécontentement

Des éducatrices avec des pancartes et des clochettes manifestent en bordure du boulevard de l'Université.

Des éducatrices en milieu familial manifestent devant le Centre Georges-Vézina.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Radio-Canada

Des responsables de services de garde en milieu familial affiliées à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ont de nouveau sensibilisé la population à leur cause en manifestant à Chicoutimi vendredi matin. Elles sont en grève générale illimitée pour une 5e journée.

Environ 75 éducatrices armées de pancartes et de clochettes ont interpellé les automobilistes le long du boulevard de l’Université, tout près du Centre Georges-Vézina. Plus tôt cette semaine, d’autres groupes ont manifesté à La Baie et à Alma.

Les éducatrices en grève exigent de meilleurs salaires. Québec n'a déposé aucune offre depuis le début de la grève lundi.

Si on est ici, c’est pour montrer notre solidarité au ministre de la Famille pour qu’il dépose une offre le plus rapidement possible.

Julie Saint-Arnaud, présidente régionale, Alliance des intervenantes en milieu familial

Selon le syndicat, plusieurs éducatrices abandonnent carrément la profession, car elles considèrent ne pas recevoir la rémunération qu’elles devraient.

Des éducatrices debout près du boulevard de l'Université.

Environ 75 éducatrices ont participé à la manifestation.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

La présidente régionale de l’Alliance des intervenantes en milieu familial, Julie Saint-Arnaud, affirme que les travailleuses peuvent compter sur l’appui du public dans leur bataille même si la grève prive des milliers de parents de leur service de garderie.

La population se lève, les centres de femmes nous suivent, on reçoit l’appui de plusieurs centrales syndicales, on a les infirmières, les professeurs. C’est un mouvement de société!, mentionne-t-elle.

Les discussions entre le gouvernement et les syndicats doivent reprendre vendredi avec un médiateur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !