•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion de COVID-19 à l'hôpital de Rivière-du-Loup

Un hôpital avec un écriteau à l'avant-plan indiquant le secteur désigné à la COVID-19.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent demande aux ressources d'hébergement pour personnes âgées de limiter leurs visiteurs.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Radio-Canada

Deux usagers et un employé de l'hôpital de Rivière-du-Loup ont été déclarés positifs à la COVID-19.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent souligne que l’employé touché a été retiré du travail, et qu'une zone désignée a été mise sur pied pour offrir les soins requis aux usagers contaminés par la COVID-19.

Cette zone consiste en une salle abritant sept lits et bénéficiant d'un personnel dédié. Elle a été mise en place jeudi, en fonction d'un protocole d'urgence établi pour faire face à ce type de situation.

Questionné sur la gravité de la situation, le directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Dr Jean-Christophe Carvalho, se fait rassurant. On est quand même optimistes, dans la mesure où les mesures ont été mises en place rapidement, et on a été capables d'ouvrir la zone chaude rapidement, explique-t-il.

Visites suspendues

Les autorités ont par ailleurs interrompu les visites non essentielles au centre hospitalier jusqu’à nouvel ordre. Le CISSS indique que les visites de proches aidants significatifs ou pour cause humanitaire seront toutefois acceptées.

Les activités au bloc opératoire sont aussi suspendues pour la journée.

Un complexe hospitalier.

Le Centre hospitalier régional du Grand-Portage est l'un des principaux établissements de services de santé de la région de Rivière-du-Loup, du Kamouraska, du Témiscouata et de Les Basques.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Le directeur des services professionnels du CISSS rappelle la vigilance qui incombe à tout un chacun au moment où le Bas-Saint-Laurent assiste à une vague de nouveaux cas.

C'est dans la communauté à la base qu'il faut faire tous les efforts requis pour éviter la propagation du virus.

Dr Jean-Christophe Carvalho

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent demande aussi « aux différentes ressources d’hébergement pour personnes aînées et vulnérables de limiter les visites à leurs installations aux proches aidants significatifs seulement, et ce, afin d’y éviter que le virus y fasse son entrée. »

Un taux de cas actifs toujours élevé

La semaine dernière, le Bas-Saint-Laurent avait le taux de cas actifs le plus élevé de la province en fonction de sa population.

La moyenne pour la région s'est améliorée depuis, mais le réseau local de services de Rivière-du-Loup demeure parmi les secteurs les plus touchés au Québec. En date du 24 septembre, le réseau affichait le troisième plus haut taux de cas actifs dans la province, selon l'Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !