•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Chef, oui chef! : les passionnantes histoires du chef Jean Soulard

Le chef Jean Soulard.

Le chef Jean Soulard publie un 12e ouvrage, mais cette fois-ci sans aucune recette.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Le chef Jean Soulard a toujours une anecdote à raconter. Celui qui a dirigé les cuisines du Château Frontenac pendant 20 ans et voyagé de par le monde en quête d’aventures savoureuses fait paraître cette semaine Chef, oui chef!, un livre farci d’histoires à faire rougir de jalousie les passionnés de gastronomie.

Dans cette 12e publication — une première sans aucune recette —, Jean Soulard fait part de rencontres à la fois mémorables et complètement absurdes qu’il romance, certes, mais qu'il puise à même sa vie de chef. Il propose 23 courtes aventures — qui se dégustent sans aucun ordre précis — où l'on témoigne de moments marquants de son enfance, de visites tant insolites que sérieuses pour son travail de chef, ainsi que de ses voyages de découvertes.

Tout le long de ce livre, on ressent le réel plaisir du partage dans la plume de Jean. On apprend à connaître un humaniste altruiste qui a participé de manière très étroite à l’élaboration ainsi que la mise en valeur de multiples produits alimentaires qui, aujourd’hui, façonnent l’identité culinaire québécoise. Un legs incroyable pour ses trois petits-enfants, à qui il dédie l’ouvrage.

Attablée au café Krieghoff, sur l’avenue Cartier, j’ai échangé avec mon ami Jean Soulard, un chef pour qui j’ai le plus grand respect. J’ai donc allumé mon enregistreur, commandé un cappuccino et immortalisé ce moment où il me parle des nombreux défis surmontés afin de parvenir à mettre en mots quelques-unes des rencontres les plus marquantes de sa vie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !