•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jeune de Markham admet avoir tué quatre membres de sa famille

Menhaz Zaman, qui évite un procès, est ainsi condamné à la prison à vie.

Un homme et une femme devant le tribunal.

Le meurtrier Menhaz Zaman devant le tribunal de Newmarket

Photo :  CBC / Pam Davies

Jean-Philippe Nadeau

L'individu accusé d'avoir tué sa famille en juillet 2019 à Markham, Menhaz Zaman, a plaidé coupable jeudi au tribunal de Newmarket de quatre accusations de meurtre contre ses parents, sa soeur et sa grand-mère.

Zaman, 24 ans, a plaidé coupable de trois accusations de meurtre prémédité pour la mort de son père, de sa soeur et de sa grand-mère et une de meurtre non prémédité pour la mort de sa mère.

Les victimes sont Firoza Begum, 70 ans, Momotaz Begum, 50 ans, Moniruz Zaman, 59 ans, et Malesa Zaman, 21 ans. Ils ont été retrouvés morts dans la résidence familiale. Le jeune homme vivait à l'époque avec les victimes.

Le 28 juillet 2019, la Police régionale de York avait été appelée à l'adresse de la résidence familiale sur l'avenue Castlemore peu avant 15 h après que le répartiteur du 911 l'eut informée que plusieurs personnes avaient été blessées dans le quartier.

En arrivant sur les lieux, les policiers avaient arrêté Menhaz Zaman, qui se trouvait près de l'entrée de la maison. Lors de leurs fouilles, ils avaient découvert les quatre cadavres à l'intérieur de la résidence.

Portrait des quatre victimes assassinées.

(De gauche à droite) Les victimes Firoza Begum, Momotaz Begum, Malesa Zaman et Moniruz Zaman

Photo :  Facebook

Le quadruple meurtre avait semé la consternation dans le quartier de cette cité-dortoir paisible de Toronto, qui abrite une classe moyenne multiethnique et d'importantes communautés chinoise et indo-pakistanaise.

La résidence des victimes n'avait jamais fait l'objet d'une enquête par le passé.

L'audience sur la détermination de la peine aura lieu le 26 octobre au tribunal de Newmarket. Zaman n'a jamais été libéré sous caution, puisqu'il était inculpé pour quatre accusations de meurtre prémédité au départ.

Une femme et deux hommes, dont un est plus jeune, sont debout face à face devant une femme qui est assise.

Menhaz Zaman devra à nouveau comparaître à la fin octobre devant le tribunal de Newmarket.

Photo : CBC / Pam Davies

On ignore la raison pour laquelle l'une des accusations a été réduite dans le cas de la mère du meurtrier. L'avocate de la défense, Adele Monaco, n'en a pas fait mention dans son courriel après que sa firme eut confirmé plus tôt la nouvelle à Radio-Canada.

En plaidant coupable, Menhaz Zaman est automatiquement condamné à la prison à vie sans droit de libération conditionnelle avant 25 ans.

L'audience sur la détermination de la peine devrait donner l'occasion à la Couronne de demander des peines concomitantes ou consécutives pour les quatre homicides.

L'audience devrait en outre permettre d'éclaircir les circonstances du quadruple meurtre et le mobile du meurtrier, puisqu'il n'y a pas eu de procès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !