•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Covid-19 : des fraudeurs incitent à écourter la période de confinement

Des travailleurs de la santé, portant un masque, vus à travers une fenêtre de l'urgence du CHAUR de Trois-Rivières.

Le CHAUR de Trois-Rivières est l'un des hôpitaux choisis par Québec pour accueillir les personnes atteintes de la COVID-19 qui ont besoin de soins médicaux.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Des personnes atteintes de la COVID-19 auraient reçu des appels malveillants les incitants à mettre fin à leur période de confinement, cinq jours seulement après avoir reçu un diagnostic positif.

C’est ce qu’a révélé le docteur Horacio Arruda, manifestement inquiet de la situation.

« Ça ne vient pas de la santé publique. La police va enquêter et essayer de retracer d’où venaient ces appels. Si jamais quelqu’un vous téléphone et vous dit que vous pouvez sortir avant le temps, oubliez ça, c’est un appel frauduleux », a-t-il expliqué lors du point de presse du gouvernement du Québec.

La santé publique de la Mauricie confirme avoir été interpellée à ce sujet.

« Cette situation est la première qui nous est rapportée depuis le début de la pandémie. Ce type de situation est prise au sérieux par notre établissement », explique la porte-parole de l’organisme, Geneviève Jauron.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Déterminée à aider les policiers

La Sûreté du Québec n’a reçu pour l’instant aucune plainte, mais invite ceux qui recevraient de tels appels à le faire. Les policiers appellent à la prudence puisque généralement, les appels frauduleux visent à voler de l’argent ou des données personnelles. 

« Est-ce que cet appel vient de quelqu’un de mal intentionné qui travaille dans le réseau de la santé ou encore de pirates informatiques qui ont dérobé les données sur les formulaires remplis à l’hôpital ? J’essaie de retracer le numéro de téléphone utilisé pour pouvoir le fournir à la Sûreté du Québec et au CIUSSS », explique Joannie Côté, dont les parents ont été placés en isolement après le diagnostic positif reçu par sa mère.

Son père aurait reçu quelques jours plus tard un appel d’une personne se faisant passer pour un employé de la santé publique. L’interlocuteur l’invitait à lever son confinement avant le délai habituel.

« En fonction des premières informations reçues, il est peu probable qu'il s'agisse d'un vol de données, mais aucune hypothèse n'est écartée dans l'enquête en cours », répond la porte-parole du CIUSSS de la Mauricie.

Les personnes qui contractent la Covid-19 reçoivent normalement un appel après le résultat positif et un second après 10 jours. 

D’autres appels du même genre seraient survenus dans d’autres régions du Québec.

Avec les informations d’Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !