•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : de moins en moins de cas chez les 5 à 19 ans

La Dre Deena HInshaw.

La Dre Deena Hinshaw rappelle l'importance de la distanciation physique pour limiter la propagation du virus.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

François Joly

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 chez les personnes âgées de 5 à 19 ans est à la baisse depuis la rentrée scolaire. Services de santé Alberta (AHS) fait par ailleurs état, jeudi, de 158 nouveaux cas de COVID-19 et d’un décès additionnel causé par la maladie et lié à l'éclosion de l’hôpital Foothills de Calgary. 

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 chez les 5 à 19 ans a presque diminué de moitié depuis le début septembre. Il est passé de 205 cas par semaine à 122, a annoncé jeudi la médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, Deena Hinshaw.

Celle-ci souligne que les nouvelles infections chez les jeunes d’âge scolaire étaient à leur maximum en avril, au moment où la pandémie atteignait son pic dans la province.

Le but ce n’est pas de minimiser l’importance de la sécurité dans les écoles, mais de rappeler l’importance de limiter la transmission communautaire.

Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l’Alberta

La transmission communautaire, à l'extérieur des salles de classe, demeure le risque le plus important pour les jeunes d'âge scolaire rappelle-t-elle.

Le dernier bilan fait état de 163 cas dans 97 écoles. On recense 32 éclosions dans des établissements primaires et secondaires.

La rentrée scolaire avait été une source de stress et d’anxiété pour de nombreux parents et enseignants qui craignaient de voir leur enfant contracter ou transmettre le virus en raison de la trop grande proximité entre les élèves dans les salles de classe.

Légère baisse du nombre de cas actifs

La région d’Edmonton demeure en tête du nombre de cas actifs avec 773. Calgary arrive au 2e rang avec 495. L'ensemble de la province compte maintenant 1462 cas actifs.

En tout, 58 personnes sont hospitalisées, dont 14 aux soins intensifs.

Services de santé Alberta ne rapporte qu’un décès additionnel jeudi. Il s’agit d’un homme de 82 ans dont le décès avait déjà été confirmé mercredi par l’hôpital Foothills.

La COVID-19 a provoqué la mort de 261 Albertains depuis le début de la pandémie.

Le nombre de cas liés à l’éclosion à l’hôpital Foothills de Calgary continue d’augmenter. La direction de l’hôpital confirme que 3 membres du personnel supplémentaire ont été déclarés positifs. Dix-sept patients ont contracté la maladie. À cela s’ajoutent 119 travailleurs de la santé qui sont toujours en isolement.

Selon le directeur de la prévention et du contrôle des infections de l’hôpital, le docteur John Conly, le nombre élevé d’employés en isolement représente un défi, mais pas une menace à la sécurité des patients ou à la qualité des soins.

L’Alberta n’est pas encore dans la deuxième vague, dit Deena Hinshaw

Questionnée sur la possibilité d’une 2e vague dans la province et sur la nécessité de sauver Noël comme l’a évoqué Justin Trudeau, Deena Hinshaw répond qu'il est possible d’éviter une 2e vague si les Albertains respectent les consignes de la santé publique.

La notion de 2e vague suggère un événement extérieur sur lequel on n’a pas de contrôle, mais nous pouvons décider ce qui arrive en respectant les consignes de distanciation, ajoute-t-elle. 

Elle ne croit donc pas que l’Alberta soit, pour l’instant, dans une 2e vague. L’AHS ne rendra d’ailleurs pas publics de nouveaux modèles de la propagation prévue du virus au cours des prochains mois.

Ceux-ci sont superflus et dépendent largement de l’adhésion aux mesures de prévention, explique la médecin hygiéniste en chef.

Deena Hinshaw invite d'ailleurs les Albertains à respecter les règles de distanciation pendant le congé de l'Action de grâce.

Les rassemblements devraient être limités aux membres d'une même cohorte, la plus petite possible, avec un maximum de 15 personnes. Elle encourage également les Albertains à limiter les échanges d'ustensiles de cuisine ou de nourriture.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !