•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté francophone de Prince Albert s’impatiente pour sa nouvelle école

L'ancienne Académie Rivier de Prince Albert.

Les Fransaskois de Prince Albert estiment qu'ils ont été assez patients et souhaitent des indications claires et précises de la province.

Photo : Radio-Canada / Trevor A Bothorel

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Société canadienne-française de Prince Albert (SCFPA) et le Conseil scolaire de l’École Valois exhortent le gouvernement saskatchewanais à respecter son engagement d’ajouter une école francophone à Prince Albert.

Depuis plus d’un an, les deux parties développent en collaboration avec le Conseil des écoles fransaskoises un plan d’affaires pour acheter et rénover l’ancienne Académie Rivier pour en faire l’école francophone de Prince Albert.

La province a mandaté une tierce partie pour analyser le projet, mais cela ne va pas assez vite pour les principaux intéressés.

Nous avons été patients. Nous avons maintenant besoin d’une indication claire et précise sur la manière dont le gouvernement comblera les besoins éducatifs de la population scolaire francophone de Prince Albert dans un avenir rapproché, indique le président du Conseil d’école, Roger Boucher.

La SCFPA et le Conseil d’école attendent maintenant le rapport de la tierce partie indépendante qui avait été mandatée par la province pour analyser la viabilité du projet.

Selon nos informations, cette analyse devait être complétée à la fin du mois de septembre, note de son côté la présidente de la SCFPA, Estelle Hjertaas.

La communauté francophone de Prince Albert salue au passage l’annonce de la construction d’une nouvelle école primaire francophone à Regina

Nous tenons à féliciter le Collectif des parents inquiets et préoccupés, le Conseil des écoles fransaskoises et les autres organisations qui ont travaillé de près ou de loin au projet de nouvelle école de langue française à Regina, ajoute Mme Hjertaas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !