•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attroupement de jeunes : les policiers font de la sensibilisation près des écoles

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une policière discute avec des jeunes.

Une policière discute avec des étudiants dans la cour d'école.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Avec l'arrivée de la COVID-19 dans certaines écoles de la région, les plaintes de citoyens se sont multipliées pour dénoncer les adolescents qui se regroupent hors des terrains des écoles pour fumer.

Les policiers de Saguenay prennent la situation au sérieux. Ils ont rencontré presque une centaine d’élèves de l’École secondaire de l’Odyssée-Lafontaine/Dominique-Racine jeudi matin. Ils avaient fait de même dans les écoles secondaires de La Baie, de Jonquière et de Kénogami.

On les a avisés de garder une distanciation sociale entre eux d’un mètre, comme ça le prévoit dans les écoles. Puis on les voyait qui se passaient des appareils de vapoteuse; ce n’est vraiment pas génial, indique le préventionniste Carl Tremblay, du Service de police de Saguenay.

Une policière dans la cour d'école.

Une policière tente de sensibiliser les jeunes aux mesures de distanciation sociale à l'école secondaire Dominique-Racine.

Photo : Radio-Canada

Une dizaine de policiers sont intervenus auprès des adolescents pour les informer des risques pour leur santé et celle de leur famille. La plupart des jeunes ont semblé saisir le message.

D’autant plus que les policiers leur ont aussi parlé des amendes de 400 $ qui pourraient éventuellement être imposées à ceux qui enfreignent les règles.

C’est sûr que j’ai vu les personnes se distancer. Ça sensibilise les gens, affirme Carl Tremblay.

Cependant, il n’est pas question pour le moment de donner ces contraventions, à moins que la santé publique estime qu’il est nécessaire de le faire.

D’après le reportage de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !