•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Capitales : la ligue Frontier devient partenaire du baseball majeur

27C49F28-B43E-4300-97B3-48CF4587D32D

Les Capitales de Québec et la ligue Frontier font maintenant partie de la grande famille du baseball majeur.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

La ligue Frontier, dont font partie les Capitales de Québec, devient partenaire des Ligues majeures de baseball (MLB). Ce sont en fait les trois principales ligues indépendantes de baseball nord-américaines qui sont maintenant liées au baseball majeur.

Après la ligue Atlantique, plus tôt cette semaine, la MLB a annoncé des ententes avec la ligue Frontier et la American Association, jeudi.

Si les détails du partenariat restent encore à ficeler, le président des Capitales estime déjà qu'il ouvre un monde de possibilités pour le baseball indépendant. D'une part, l'association avec la MLB ajoutera un certain prestige, estime-t-il, et facilitera le recrutement de certains joueurs.

Le contexte dans lequel survient cette entente, surtout, est important. Le contrat liant le baseball majeur aux ligues mineures de baseball vient à échéance dans quelques jours et la MLB a déjà annoncé son intention de réduire le nombre d’équipes affiliées à 120, la saison prochaine, soit 42 de moins que l'an dernier.

Il y a probablement 15-20 de ces équipes libérées du baseball mineur qui sont géographiquement situées entre Québec et Saint-Louis. Ça devient donc possible de voir une ligue Frontier qui s'agrandit à 20 ou 24 équipes dans les prochains mois, explique Michel Laplante

Un effet domino

Déjà la fusion des ligues Frontier et Can-Am, l’automne dernier, avait permis de créer une ligue de 14 équipes, dont les Capitales et les Aigles de Trois-Rivières. Les Champions d'Ottawa feront également parti du circuit l'été prochain.

Or, plus le nombre d'équipes est grand, plus la visibilité est intéressante pour les commanditaires. Cela pourrait, par exemple, permettre une meilleure diffusion sur Internet des matchs du circuit. L'annonce n'apportera donc pas de grand changement du jour au lendemain, mais les potentiels effets domino sont multiples.

Michel Laplante, président des Capitales de Québec.

Michel Laplante, président des Capitales de Québec.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

La porte est également ouverte pour que des organisations des majeurs puissent prêter un joueur sous contrat à une équipe indépendante partenaire un peu comme si elle était affiliée.

Quand j'ai eu la nouvelle que c'était confirmé, je me suis dit que c'était intéressant. Dans les heures qui ont suivi, je me suis mis à penser à tout ce qui pourrait arriver et quand on voit l'effet domino que ça pourrait créer, c'est un peu plus grand qu'on pense.

Pour Michel Laplante, impliqué avec les Capitales depuis les débuts, il y a plus de 20 ans, l'entente est aussi une confirmation de tout le chemin parcouru pour le baseball indépendant.

Au début, on nous regardait de haut. Même les joueurs, au départ, quand on a commencé, nous regardaient de haut.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !