•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba déplore un 19e décès lié à la COVID-19 et compte 37 nouveaux cas

Le Dr Roussin s'adresse aux jeunes : « Changez de comportement! »

Brent Roussin est à une table et parle, un micro posé devant lui.

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, lors d'un point de presse sur la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, annonce qu’une femme nonagénaire est morte de la COVID-19. Ce cas, le 19e décès dû au nouveau coronavirus au Manitoba, est lié au foyer de soins personnels Parkview Place, situé à Winnipeg.

Ce 19e décès avait été annoncé par l’entreprise propriétaire de l’établissement Revera mardi. Huit résidents et un employé de ce foyer ont obtenu un résultat positif à la COVID-19, a déclaré un porte-parole de la province jeudi.

Les 37 nouveaux cas portent à 1711 le total de cas décelés dans la province depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité sur 5 jours s’établit à 1,5 %.

Voici les faits saillants :

  • Cas actifs aujourd’hui : 449

  • Personnes guéries à ce jour : 1243

  • Personnes à l’hôpital : 11, dont 6 aux soins intensifs

La répartition des nouveaux cas de COVID-19 par région sanitaire est la suivante :

  • Winnipeg : 30

  • Prairie Mountain : 1

  • Santé Sud : 2

  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 4

Depuis le début de la pandémie, 171 661 tests de dépistage ont été effectués au Manitoba, dont 1616 mercredi.

La province annonce aussi qu'un cas a été confirmé à l’École secondaire Grant Park, à Winnipeg, qui a été avisée par la santé publique. La personne était à l’école les 15, 16 et 17 septembre. Les risques d’exposition sont faibles, et l’infection n’a pas eu lieu à l’école.

Dans le nord-est de Winnipeg, l'éclosion à l'École John Pritchard est maintenant à l’origine de 26 cas de COVID-19, indique le Dr Roussin, qui ajoute que toutes ces personnes n'étaient pas présentes à l'école.

Par ailleurs, le centre de santé Carberry Plains a rouvert, et passe du code rouge, soit critique , au code jaune, soit prudence, dans le système d’intervention en cas de pandémie de la province.

Un résident du foyer de soins de longue durée Heritage Lodge, dans le quartier Crestview dans l'ouest de Winnipeg, a obtenu un résultat positif au nouveau coronavirus. Cependant, la personne ne présente aucun symptôme, selon un communiqué de la Dre Rhonda Collins, médecin en chef de Revera, la société qui gère le foyer de soins.

Le site a mis en place de nouveaux protocoles sanitaires, dont un nettoyage amélioré, le dépistage de symptômes des résidents deux fois par jour et le dépistage du personnel au début et à la fin des quarts de travail, indique le communiqué.

Les personnes qui étaient en contact étroit avec le résident infecté s'isolent dans leurs chambres et les visites à l’établissement sont désormais réservées aux visiteurs essentiels.

Des cas liés à la fréquentation des bars de Winnipeg

Brent Roussin indique que la tendance du nombre quotidien de cas à Winnipeg est préoccupante : Nous continuons de suivre de près plusieurs indicateurs, surtout dans la région sanitaire de Winnipeg, dont le taux de positivité des tests de dépistage et les hospitalisations.

Il a des mots durs pour certains jeunes qui ne respectent pas les instructions de la santé publique. À Winnipeg, nous voyons un taux de cas lié à la fréquentation des bars, des tavernes et des restaurants, et beaucoup de ces cas concernent de jeunes adultes, dit-il.

Nous avons de nombreuses personnes infectées qui se sont rendues dans plus d’un bar dans une soirée, et des indications que ces bars étaient bondés et qu’il y avait beaucoup de personnes qui s'y trouvaient, poursuit le médecin.

Nous avons des personnes infectées qui se sont rendues dans plus d’un bar alors qu’elles présentaient des symptômes, l’une d’elle avait 36 contacts, explique le Dr Roussin, d’un ton grave.

Il note aussi qu’il y a des rapports d’équipes sportives qui suivent les directives de distanciation physique lors de leurs activités, mais qui se réunissent tout de suite après pour boire un verre, par exemple. Ça va à l’encontre de l’objectif de la distanciation physique, dit-il.

Il affirme que les jeunes à Winnipeg doivent changer de comportement.

De plus, alors que les enquêteurs de la santé publique chargés de retrouver les contacts de personnes atteintes du virus sont débordés, certains de ces contacts réagissent de manière agressive, selon le Dr Roussin.

Nous voyons des contacts qui sont fâchés, impolis et injurieux lorsqu’on leur dit qu’ils sont des contacts [d’une personne atteinte de la COVID-19] et qu’ils doivent s’isoler, poursuit-il, en ajoutant que ce comportement est inacceptable.

Le Dr Roussin note que les jeunes, qui sont en apparence moins à risque de subir des conséquences graves de la COVID-19, ont le devoir de ralentir la transmission du virus. Personne ne peut évaluer le risque qu’il représente parce que chaque personne constitue un risque pour les autres, déclare-t-il, notant qu’un jeune pourrait facilement infecter ses grands-parents, par exemple.

Selon Brent Roussin, environ la moitié des personnes qui ont été déclarées infectées par la COVID-19 au cours de la semaine dernière avaient été dans un bar ou un restaurant au moment où elles étaient porteuses du virus. Cela ne veut pas dire que la transmission s’est déroulée dans l’un de ces lieux, mais c’est un chiffre impressionnant, dit-il.

C'est pourquoi le médecin hygiéniste en chef encourage fortement la population manitobaine à respecter les mesures sanitaires de base pour éviter de propager la COVID-19 :

  • Restez à la maison si vous êtes malade;

  • Lavez-vous les mains ou désinfectez-les souvent;

  • Toussez et éternuez dans votre coude;

  • Respectez la distanciation physique avec les personnes qui ne vivent pas avec vous ;

  • Portez un masque si la distanciation physique n’est pas possible;

  • Réduisez vos contacts à l’extérieur de votre foyer;

  • Évitez les endroits fermés et les espaces bondés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !