•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police enquête sur une possible tentative d'enlèvement d’enfant à Gatineau

Voiture de police dans le stationnement de l'école.

La police de Gatineau est présente à l'École La Sablonnière suite à une possible tentative d'enlèvement d'enfant.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Radio-Canada

La police de Gatineau mène une enquête suite à une possible tentative d’enlèvement survenue après les classes mercredi dans le secteur de Templeton.

Selon Manon Alie, la mère de l'enfant, un homme au volant d’un véhicule s’est approché de son fils de 11 ans alors qu’il quittait l'École La Sablonnière en direction de la résidence familiale.

Mon fils est arrivé [à la maison] de l’école et il m’a dit : un monsieur m’a attrapé sur le chemin de l’école, a dit Mme Alie en entrevue à Radio-Canada.

L’homme lui a demandé quelle école il fréquente et mon fils lui a répondu. Le monsieur lui a dit, "je la connais cette école-là", et c’est à ce moment qu’il l’aurait pris par en arrière pour le mettre sur le côté de sa hanche. Mon fils lui a donné un coup de pied, comme pour lui faire une jambette, l’homme est tombé et mon fils s'est sauvé en vélo, a-t-elle raconté .

Mme Alie a porté plainte aux autorités et des enquêteurs ont rencontré le garçon.

La police de Gatineau dit avoir reçu l'appel mercredi vers 16 h, concernant un individu ayant abordé un jeune garçon à son retour de l’école.

Plusieurs démarches d’enquête ont été effectuées hier afin de déterminer toutes les circonstances de l’événement, mais l’enquête se poursuit aujourd’hui, a expliqué un porte-parole de la police à Radio-Canada.

Édifice et affiche avec le nom de l'école.

École La Sablonnière à Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Dans une lettre envoyée aux parents jeudi, la directrice de l’École La Sablonnière Julie Osborne écrit : soyez rassurés, le personnel de l’école a été avisé et reste vigilant dans ces situations.

Les policiers poursuivent leur enquête et assurent une surveillance dans le quartier, poursuit Mme Osborne.

Mme Osborne suggère aux parents de discuter des mesures de sécurité avec leurs enfants, dont entre autres : marcher en groupe avec des amis, se rendre directement à la maison après les classes et ne pas entrer en communication avec des étrangers.

Un policier était présent aux abords de l’école jeudi matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !