•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pièce Peau d’vache sera présentée au Théâtre du Bic dès vendredi

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une femme sur scène s'exprime devant le public.

L'art vivant et l'art visuel se rencontreront dans la pièce Peau D'vache le 25 septembre.

Photo : Radio-Canada / Nadia Ross

Le Théâtre du Bic présente vendredi une nouvelle production du Théâtre les gens d’en bas : la pièce Peau d’vache sera présentée à la fois sur scène, mais sera aussi disponible sur le web sous forme de court-métrage.

À l’aube de la première, l’autrice Stéphanie Pelletier vit toute une gamme d’émotions : je suis fébrile, confesse-t-elle d’emblée.

C’est stimulant de voir que tout s’intègre ensemble : les extraits de film, le conte, le visuel à l’écran. Oui, j’angoisse. Mais là, j’ai hâte, avoue-t-elle.

Dans la pièce imaginée par Stéphanie Pelletier, l’art vivant et l’art visuel se rencontrent et se mélangent.

Accompagnée de façon virtuelle par ses personnages, l’autrice, qui elle, sera présente sur scène en chair et en os, livrera un conte aux spectateurs. C’est super facile de me glisser à travers les extraits du film, relate Mme Pelletier.

L'équipe tourne une scène pleine forêt.

L'équipe en action lors du tournage de la pièce Peau D'Vache.

Photo : Radio-Canada / Nadia Ross

Selon elle, ces interactions permettront aux spectateurs d’entrer davantage dans l’histoire.

[Les spectateurs] ont un pas de plus de l’histoire, peut-être qu’ils vont rentrer encore plus parce que justement on leur donne un coup de pouce avec les images.

Stéphanie Pelletier, autrice du conte Peau d'vache

Conte pour adultes et violence faite aux femmes

L’autrice s’est inspirée des contes de fées lors de l’écriture de son conte. Je me suis inspirée du conte “Peau d’âne”. Une femme fuit la relation incestueuse avec son père qui s’est éprise d’elle en se cachant sous une peau d’âne.

La pièce Peau d’vache traite de libération. La comédienne d'origine rimouskoise Marie-Claude Saint-Laurent incarne le personnage principal, Julie Gagné, une femme victime de violence conjugale. Elle tente de fuir son mari, son village, sa vie, mais elle revient toujours au point de départ, raconte la comédienne.

Marie-Claude Saint-Laurent se retient cependant de dévoiler la fin : elle souligne tout simplement que le personnage se transformera sous les yeux des spectateurs au courant de l’histoire.

Avec ce conte pour adultes, Stéphanie Pelletier veut parler d’une réalité qui est dure pour les femmes. Elle souhaitait ainsi donner la chance à son personnage, une femme, de s’évader.

La pièce sera présentée du 25 septembre au 3 octobre au Théâtre du Bic à Rimouski.

Avec les informations de Nadia Ross

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !