•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des aînés inquiets d'une deuxième vague de COVID-19

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Deux dames portant des masques sont assises devant un foyer.

Les résidents du Saint-Jude doivent porter un masque en tout temps dans les aires communes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La confirmation récente de plusieurs cas de COVID-19 dans la région inquiète de nombreuses personnes âgées qui redoutent de vivre un deuxième confinement.

Au cours des derniers mois, Jacques Lapointe et sa conjointe, Rose-Aline Girard, se considèrent chanceux d’avoir vécu la pandémie à deux à la résidence le Saint-Jude, à Alma. Contrairement à d'autres, ils ont pu se soutenir mutuellement.

Le confinement, il y a des personnes seules qui ont trouvé ça très lourd , soutient Jacques Lapointe.

Le couple se prépare avec appréhension à affronter une deuxième vague.

Moi, je n’aime vraiment pas ça. J'ai peur. Je suis anxieuse avec tout ce qui se passe. Ce n'est pas facile.

Rose-Aline Simard

À l’instar des autres résidents du Saint-Jude, Mme Simard et son conjoint doivent porter un masque dans les aires communes, les corridors et les ascenseurs depuis une semaine. La mesure est bien respectée, même si plusieurs personnes la juge incommodante.

Des aînés assis à des tables dans la salle à manger commune.

Des aînés mangent dans la salle commune, mais doivent respecter les règles de distanciation.

Photo : Radio-Canada

Le directeur de la résidence craint lui aussi les effets que pourrait avoir un deuxième confinement sur les aînés. Daniel Beaulieu affirme que les conséquences du premier sont encore tangibles.

Ç’a créé un esprit, une atmosphère qui est un peu plus négative. Les gens l'ont aussi [le premier confinement] encore dans la tête.

Daniel Beaulieu, directeur, résidence le Saint-Jude

Il ne croit pas qu’un nouveau confinement tel que celui du printemps dernier est envisageable.

Daniel Beaulieu porte un masque dans son bureau.

Daniel Beaulieu, le directeur de la résidence le Saint-Jude, porte un masque pour respecter les règles de la santé publique.

Photo : Radio-Canada

Au niveau des aînés, les dommages sont quand même importants, psychologiques. Il y a une coupure avec l'extérieur , soulève-t-il.

Daniel Beaulieu n’exclut pas de mettre en place de nouvelles mesures au Saint-Jude, avant même qu'elles soient imposées par le gouvernement. Son objectif est d’assurer la sécurité des résidents et des employés.

D’après le reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !