•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Redmens du Cap-Breton changent de nom par respect envers les Autochtones

Les membres de l'équipe de hockey sur leur banc durant un match.

Les Redmens de l'école secondaire anglophone Riverview Rural High en Nouvelle-Écosse vont désormais s'appeler les Ravens.

Photo : Twitter/Riverview Redmen

Radio-Canada

L’école secondaire anglophone de Coxheath en Nouvelle-Écosse a mis fin à une tradition de presque 50 ans en changeant le nom de ses équipes sportives par respect envers les Autochtones.

L’école Riverview Rural High avait annoncé l’an dernier qu’elle laisserait tomber le nom de Redmen (hommes rouges) et qu’elle en chercherait un autre pour être plus respectueuse.

La direction a annoncé cette semaine que plus de 900 élèves ont voté pour le nom Ravens (corbeaux) .

Plus d'une centaine de noms ont été proposés, dont Rats et Rascals (coquins), mais il n’y en avait plus que deux au moment de voter, soit Fusion et Ravens, précise le directeur de l’école, Joe Chisholm.

Il juge que le nom retenu est plus approprié étant donné tout ce qui se passe au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Il dit que le monde entier fait des démarches du genre et comprend que c’est la bonne chose à faire.

Plusieurs équipes professionnelles subissent une pression pour changer leur nom, leur logo et leur mascotte inspirés de stéréotypes et jugés choquants pour les Autochtones.

Par exemple, l’équipe de la Ligue canadienne de football d’Edmonton a annoncé cet été qu’elle cesserait de s’appeler Eskimo. L’équipe de football de Washington a annoncé qu’elle laisserait tomber son nom de Redskins (Peaux-Rouges) et son logo illustré d’un personnage autochtone.

Le nom Redmen avait été choisi à cause des couleurs de l’école et ne faisait pas allusion aux Autochtones, selon le conseil scolaire anglophone régional de Cap-Breton-Victoria.

Allison Bernard, membre de la collectivité micmaque d’Eskasoni et hockeyeur de l’école Riverview Rural High durant les années 80, explique qu’il pensait peu au nom de l’équipe à l’époque parce qu’il était jeune et parce que les gens étaient moins portés qu’aujourd’hui à dénoncer le racisme.

Le logo comprend le mot Raven en gros caractères.

Le conseil scolaire régional de Cap-Breton-Victoria a dévoilé mardi le nouveau logo des équipes sportives de l'école Riverview Rural High.

Photo : www.cbvrce.ca

M. Bernard, qui travaille aujourd’hui pour un organisme de défense des droits des Autochtones (le Mi’kmaq Rights Initiative), a fait une présentation sur les traités devant les élèves de l’école Riverview.

Selon lui, la société reconnaît mieux aujourd’hui que des noms du genre peuvent choquer. Il dit sentir particulièrement chez les jeunes une bonne volonté de reconnaître cela et de comprendre les souffrances des Autochtones.

Les élèves de l’école Riverview ont participé au changement de nom et ils ont contribué à la conception du nouveau logo, ajoute le directeur Joe Chisholm. L’école conserve ses couleurs traditionnelles, le rouge et le blanc.

Avec les renseignements de Wendy Martin, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !