•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le premier ministre Doug Ford en conférence de presse.

Le premier ministre ontarien, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Steve Russell

Radio-Canada

Le premier ministre Doug Ford dit que « tout est sur la table » et que l'Ontario pourrait revenir à la deuxième étape du déconfinement provincial.

Nous voulons éviter de fermer l'économie le plus longtemps possible, a affirmé M. Ford jeudi.

La province a recensé 409 nouveaux cas et un décès jeudi. Le nombre quotidien de nouvelles infections dépasse la barre des 300 depuis une semaine.

Un plan préliminaire de la province pour la deuxième vague obtenu par CBC faisait état de « mesures ciblées » pour freiner la pandémie, plutôt que d'un reconfinement.

Toutefois, le premier ministre a dit jeudi que cette ébauche était dépassée, parce que les choses « évoluent rapidement ». Il promet de continuer à suivre les conseils de la santé publique.

Si le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario me dit de revenir à l'étape deux du déconfinement, je vais écouter les experts.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a abondé dans le même sens. On ne veut pas revenir à la deuxième étape du déconfinement, parce qu'il y aurait des conséquences économiques majeures, a-t-elle dit. Mais la santé et la sécurité des Ontariens sont notre priorité.

Si c'est nécessaire, on n'hésitera pas à le faire, a-t-elle ajouté, sans fixer de critères précis.

Appel de docteurs

Dans une lettre ouverte dévoilée jeudi, 38 experts de la santé pressent le gouvernement Ford de mettre en place des restrictions dès maintenant, citant « l'augmentation marquée des cas de COVID-19 au cours des deux dernières semaines ».

Ce n'est pas le temps d'hésiter, affirment ces spécialistes, qui ciblent les restaurants (service intérieur), les bars, les boîtes de nuit, les salles d'entraînement et les églises, notamment.

Si on n'agit pas immédiatement, on sait d'après ce qui est arrivé ailleurs dans le monde que ce virus extrêmement contagieux et létal peut se propager rapidement dans nos écoles, nos centres de soins de longue durée, nos maisons de retraite et les autres habitations collectives.

Lettre ouverte d'experts médicaux

M. Ford n'a pas voulu se mouiller jeudi, disant par exemple que les restaurants « respectent les procédures ». On va regarder les statistiques, s'est-il contenté de répondre.

Il n'a pas fixé de date à laquelle il prendrait une décision.

En vertu de la deuxième étape du déconfinement (Nouvelle fenêtre), les restaurants et les bars ne pourraient plus servir les clients à l'intérieur, par exemple, et les cinémas, les salles d'entraînement et les casinos devraient fermer.

Dépistage

Mercredi, le gouvernement a annoncé que jusqu'à 60 pharmacies dans la province feraient des tests de dépistage à compter de vendredi.

Jeudi, la province a annoncé l'investissement de 1,07 milliard de dollars pour bonifier le dépistage et le traçage des cas.

Toutefois, la santé publique restreint l'accès aux tests chez les individus asymptomatiques, afin de se concentrer sur les personnes plus à risque, comme les résidents des centres de soins de longue durée.

Par ailleurs, toute personne asymptomatique ayant été en contact avec une personne déclarée positive à la COVID-19 devra s'isoler pendant 14 jours.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !