•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Temps des fêtes incertain : un désastre financier pour le secteur événementiel

Les annulations de soirées du temps des fêtes se multiplient, au grand dam des salles de réception et des animateurs de métier.

Une chaise capitonnée blanche dans un décor vide de réception de mariage.

Les aménagements pour les réceptions de mariage de l'entreprise Décoralium sont restés vides dans les derniers mois.

Photo : Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau

Radio-Canada

À trois mois des festivités de Noël, de nombreuses entreprises de disco-mobile, d’animation, de traiteurs et les salles de réception essuient jour après jour de nouvelles pertes financières. Les annulations sont nombreuses; la fin de l’année 2020 sera manifestement à l’image des derniers mois.

La plupart des entreprises n’auront malheureusement pas les reins assez solides pour passer la tempête , explique Marc Duval, propriétaire du Groupe Décoralium.

Son entreprise organise habituellement 80 soirées du temps des fêtes pour des entreprises. Son agenda de décembre 2020 est actuellement complètement vide.

Pour certaines salles de réception, la période des fêtes (incluant le jour de l’An) peut représenter jusqu’à 30 % du chiffre d’affaires annuel. Les pertes sont importantes, surtout que plusieurs mariages ont été annulés l’été dernier.

On ne sait pas trop quoi répondre aux clients actuellement. J’ai un mariage qui devait avoir lieu l’été qui a été remis au temps des fêtes et là, le couple doit reporter à l’été prochain. Il faut simplement espérer que tout rentre dans l’ordre d’ici là et qu’on puisse tenir des soirées normales avant longtemps , explique Francis Boisvert, propriétaire de la disco-mobile le Prestige.

Les deux hommes s’estiment chanceux. Selon eux, leurs entreprises ne sont pas en danger.

Une salle de réception montée pour un mariage.

L'entreprise de Trois-Rivières Décoralium estime que 95 % des événements auxquels elle devait travailler en 2020 auront plutôt lieu en 2021.

Photo : Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau

Dans le domaine de l’événementiel, je pense qu'il va rester peut-être un 20 % des joueurs. Décoralium sera encore là en 2021. On sera là parce que presque tous les événements de 2020 ont été transférés en 2021. Je dirais environ 95 % , explique le propriétaire de Décoralium.

Pour sa part, Francis Boisvert craint déjà un manque de personnel dans cette industrie lorsque les activités reprendront.

On a tous les contrats de cette année qui ont été remis, mais il y aura aussi de nouveaux évènements l’été prochain. Il faudra planifier du personnel en conséquence, à condition qu’ils n’aient pas quitté le métier , renchérit-il.

En mode solutions

Plusieurs soirées sont déjà annulées et certains entrepreneurs ont trouvé une façon alternative de servir leurs habituels clients.

La microbrasserie de Trois-Rivières Le Temps d’une pinte songe, par exemple, à offrir des paniers-cadeaux.

Dans la boîte-cadeau, il pourrait y avoir un repas varié, de la tourtière avec d'autres accompagnements. On aurait à titre d'exemple une bière de Noël, notre atelier du père Noël et on pourrait inclure du café en dégustation. Je pense que c'est important chaque année de souligner le bon travail de chaque employé de chaque entreprise. J'ai l'impression qu'avec la situation actuelle et les efforts doubles qui ont été mis dans plusieurs entreprises, c'est un moment opportun , explique son directeur marketing, Mathieu Martin.

Avec les informations d’Anne-Andrée Daneau et Jonathan Roberge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !