•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le bébé de l’épaulard J-35 est un mâle en bonne santé

La mère orque avait transporté le corps de son dernier petit 17 jours avant de se résigner à l'abandonner.

Un petit épaulard sort la tête de l'eau, à côté d'un plus gros avec une grande nageoire dorsale.

L'épaulard J-35 en compagnie de son bébé, J-57, près de Point Roberts, dans l'État de Washington.

Photo : Sara Hysong-Shimazu/Maya's Legacy and the Pacific Whale Watch Association

Radio-Canada

Le nouveau bébé de l’orque J-35, qui avait refusé d’abandonner le corps d’un autre petit en 2018 en le transportant pendant 17 jours, est un mâle et il est en bonne santé, selon le Center for Whale Research, dans l’État de Washington.

Ce bébé épaulard, né le 4 septembre, qui a été nommé J-57, a été aperçu mardi avec sa mère près de Point Roberts, au sud de Vancouver, indique un communiqué de l'organisme.

Même si la naissance d’un bébé femelle en bonne santé sera plus tard nécessaire pour le maintien de la population menacée d’orques résidentes du sud, tout nouveau membre est une bonne nouvelle, affirme-t-il.

Le nombre d’orques résidentes du sud s’élève désormais à 73, expliquait ce mois-ci la chercheuse Deborah Giles, du Centre de biologie pour la conservation de l’Université de Washington.

Selon le Center for Whale Research, le taux de mortalité chez les jeunes épaulards est de 40 %. Le dernier bébé à avoir survécu est né en mai 2019.

Outre le manque de nourriture, la pollution, la circulation maritime et le bruit menacent la population d’orques du nord-est du Pacifique, selon des spécialistes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !