•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort de Thomas Audet : Maxime Patry change d’avocat

La tombe avec des fleurs et des jouets

Trois ans après la mort du bambin, la famille avait organisé une cérémonie hommage au cimetière de Saint-Ambroise.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Simard

Radio-Canada

Le dossier de Maxime Patry, accusé relativement à la mort du petit Thomas Audet, est revenu en cour mercredi au palais de justice d’Alma. L’homme de 34 ans, qui n’était pas présent au tribunal, est désormais représenté par l’avocat Jean-Marc Fradette.

De nouveaux éléments de preuve ont été communiqués. La défense devrait aussi avoir accès au cours des prochaines heures aux documents qui ont permis la mise en accusation de Maxime Patry.

C’est l’ouverture des paquets scellés, donc il y a un paquet de mandats de perquisition, des autorisations judiciaires, soit de l’écoute électronique ou fouiller dans des lieux qui avaient été permis et tout ça se fait évidemment [de manière] caché jusqu’à ce que des accusations soient déposées. On ouvre donc maintenant les paquets scellés qui sont les dénonciations qui ont été faites devant des juges. Dans la communication de la preuve, c’est utile pour nous pour être en mesure de présenter une défense pleine et entière , explique Jean-Marc Fradette

Maxime Patry est accusé d’homicide involontaire coupable relativement au décès de Thomas Audet, 22 mois, qui est survenu en 2016. L’individu, dans un excès de colère, aurait alors frappé l’enfant et celui-ci est mort le lendemain. À ce moment, l’accusé était le conjoint de la mère du petit garçon.

Il a fallu quatre ans d’enquête policière pour qu’il y ait dépôt d’accusations criminelles dans ce dossier.

Un égoportrait de Maxime Patry dans sa cuisine.

L'accusé Maxime Patry

Photo : tirée de Facebook

L’individu de 34 ans a déjà indiqué par la voix de ses avocats qu’il plaiderait non coupable.

Ça, c’est certain qu’il va y avoir un plaidoyer de non-culpabilité parce que ça a pris quatre ans, justement, parce qu’il n’y avait pas de preuves. On doit scruter à la loupe la qualité de la preuve qui a été accumulée pendant quatre ans, dont entre autres des changements de témoignages. Quand il y a des changements de témoignages, en général, il y a une raison à ça , fait valoir l’avocat de l’accusé, Jean-Marc Fradette.

Le grand-père de Thomas Audet n’est pas étonné par cette intention.

Le contraire nous aurait surpris. C’est normal qu’il se défende. C’est la justice du Québec. On ne peut rien faire contre ça, mais on va suivre les événements, soyez assurés , mentionne André Simard.

Un grand-père tenant la photo de son petit-fils entre ses mains.

Le grand-père de Thomas Audet tient une photo de son petit-fils.

Photo : Radio-Canada

Depuis le dépôt des accusations, Maxime Patry a dû déménager dans la région de Montréal parce qu’il a subi des menaces.

Il reviendra devant le tribunal le 9 décembre et sa présence sera exigée à ce moment.

D’après les informations de Louis Martineau

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.