•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Scott Moe qualifie le discours du Trône de « flou » et « imprécis »

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le premier ministre Scott Moe sourit aux caméras après une conférence de presse à Saskatoon en été.

La Cour suprême entendra dès mardi la contestation de la Saskatchewan contre la taxe fédérale sur le carbone.

Photo : Radio-Canada / Albert Couillard

Le premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe a affirmé mercredi à Regina que le discours du Trône du gouvernement de Justin Trudeau est rempli de promesses vagues et qu’il s’agit d’un plan imprécis.

Nous ne voyons rien dans ce discours du Trône qui répond aux préoccupations exprimées par la Saskatchewan et par les premiers ministres du pays lors du Conseil de la fédération, affirme-t-il en conférence de presse mercredi.

Même selon les normes des discours du Trône, qui sont toujours vagues, le discours d’aujourd’hui était spécialement vague.

Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Scott Moe aurait voulu un budget avec des mesures précises à savoir d'où provient l’argent et où il se dirige, notamment en ce qui concerne la Saskatchewan.

J’aimerais voir un budget afin de savoir où nous en sommes et combien de générations vont devoir payer pour les dollars qui sont dépensés par le gouvernement fédéral, critique-t-il.

Scott Moe a aussi souligné qu’il attend de voir si le Nouveau Parti démocratique (NPD) de Jagmeet Singh va appuyer ce discours du Trône.

Plus tôt mercredi, les conservateurs ont annoncé qu’ils n’appuieront pas l’allocution du gouvernement Trudeau et le Bloc québécois avait affirmé qu'Ottawa n’a rien écouté des demandes urgentes et légitimes du Québec et des provinces.

Nous sommes impatients de savoir si le NPD va appuyer ou non ce discours du Trône. S’ils le font, le NPD soutiendra à lui seul un gouvernement minoritaire qui, jusqu’à présent, a été dommageable pour les industries de l’Ouest canadien, a affirmé Scott Moe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !