•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CIA lance son propre laboratoire de recherche et développement

Pour la première fois, les chercheurs et chercheuses de la CIA pourront déposer publiquement des brevets sur leurs inventions et en tirer des profits.

Photo : Alex Wong

Radio-Canada

Aux États-Unis, l'agence centrale de renseignement (CIA) a annoncé cette semaine la création du CIA Labs, son propre laboratoire de recherche et développement en matière d'intelligence artificielle, de biotechnologie et d'informatique quantique. L'agence fédérale souhaite recruter les talents de la Silicon Valley.

Pour la première fois, les chercheurs et chercheuses de la CIA pourront déposer publiquement des brevets sur leurs inventions et en tirer des profits, rapporte le MIT Technology Review.

Les fonctionnaires pourront aller chercher jusqu’à 15 % des revenus générés par leur invention, avec un plafond de 150 000 $ par année. Cela peut représenter jusqu’à deux fois le salaire que peuvent aller chercher ces spécialistes dans une agence privée.

Cela nous aidera à maintenir la domination des États-Unis, particulièrement du point de vue technologique, affirme Dawn Meyerriecks, qui dirige le département de science et technologie de l’agence fédérale. Cela démocratise également la technologie en la rendant accessible à toute la planète.

Le CIA Labs souhaite innover notamment dans les domaines des matériaux de pointe, de l’analyse de données, de la réalité virtuelle et augmentée, de l’informatique quantique et des technologies sans fil, selon un communiqué de la CIA.

Reste à savoir quelle sera l’utilisation de ces nouvelles technologies. Par le passé, l’agence a par exemple affecté plusieurs de ses ressources à la mise au point de drones militaires, des armes qui ont été utilisées par plusieurs présidents américains depuis les attentats du 11 septembre 2001 malgré des inquiétudes quant à leur légalité.

Avec les informations de MIT Technology Review

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !