•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réouverture de l'épicerie J.A. Moisan encore repoussée

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
L'enseigne de l'épicerie J.A. Moisan, sur la rue Saint-Jean à Québec

Le reportage d'Alexandre Duval

Photo : Radio-Canada / Alexandre DUVAL

Les portes de l'emblématique épicerie J.A. Moisan, sur la rue Saint-Jean à Québec, ne rouvriront pas ce mois-ci, comme prévu. L'inauguration du nouveau décor est désormais prévue pour décembre, mais seulement pour la moitié du bâtiment. Le reste sera converti en boutique de vêtements de plein air et n'ouvrira qu'en 2021.

La copropriétaire Donna Willet ne cache pas sa déception d'avoir encore dû reporter la réouverture de l'établissement, d'abord prévue pour juin et repoussée une première fois au 1er septembre.

J'ai hâte que ça ouvre, j'ai hâte de connaître les gens du quartier. Ça fait presque un an que je reste ici, rappelle la femme d'affaires, qui est constamment présente sur les lieux.

Le chantier a beau rouler à plein régime, il avance moins rapidement que prévu. Le bâtiment dont la construction remonte à 1846 a continué à révéler de mauvaises surprises cet été, de telle sorte que la liste de travaux à effectuer s'est encore allongée.

Le chantier intérieur de l'épicerie J.A. Moisan.

Les rénovations avancent, mais moins vite que prévu.

Photo : Radio-Canada / Alexandre DUVAL

La facture aussi. Mme Willet confie que les investissements dépassent largement les 2 millions de dollars. Une fortune comparativement aux 500 000 $ qu'elle s'attendait à injecter, au départ, pour remettre l'épicerie au goût du jour.

Il y avait des faiblesses un petit peu partout [...] Les ingénieurs, les architectes ont dit que c'était une question de temps avant qu'il arrive quelque chose de majeur.

Donna Willet, copropriétaire de l'épicerie J.A. Moisan

Elle se console toutefois en se disant qu'une fois les ouvriers partis, la pérennité du bâtiment sera assurée. On est capable de dire que ça va être là pour encore 150 ans! , dit-elle fièrement.

Donna Willet, copropriétaire de l'épicerie J.A. Moisan

Donna Willet, copropriétaire de l'épicerie J.A. Moisan

Photo : Radio-Canada / Alexandre DUVAL

Mur entier à refaire

Après avoir refait l'électricité, les planchers, la plomberie et les plafonds, le chantier semblait avoir traversé ses plus grosses épreuves.

C'était avant la fin du mois de juin, lorsque l'entrepreneur général a découvert que l'épais mur de pierre situé du côté ouest de l'épicerie devait être refait en entier.

Un mur de pierre à l'intérieur de l'épicerie J.A. Moisan

La réfection du mur de pierre a duré plus de huit semaines

Photo : Radio-Canada / Alexandre DUVAL

On voyait que le mur était vraiment affaissé à l'extérieur, affirme André Pelletier, président de la firme Signature AP. Ç'a pris huit à neuf semaines, facilement, refaire ce mur-là.

Comme à chaque mauvaise surprise, André Pelletier a dû attendre de nouveaux plans et devis avant de refaire le mur, constitué de trois couches de pierres taillées à la main.

C'est un chantier qui est quand même colossal, très technique.

André Pelletier, président de Signature AP
André Pelletier, président de Signature AP

André Pelletier, président de Signature AP

Photo : Radio-Canada / Alexandre DUVAL

Boutique de vêtements

Si l'ouverture de l'épicerie a lieu au début du mois de décembre comme l'espère Mme Willet, la portion du bâtiment qui borde la côte Sainte-Geneviève restera fermée quelques mois de plus pour y compléter les rénovations.

La vocation de cette seconde moitié d'immeuble n'aura rien à voir avec l'offre alimentaire : il s'agira plutôt d'une boutique de vêtements de plein air.

Ça va être bâti sur deux étages. Ça va être un beau grand espace d'une superficie d'à peu près 3800 pieds carrés.

Donna Willet, copropriétaire de l'épicerie J.A. Moisan
L'épicerie J.A. Moisan, vue de face

C'est du côté est du bâtiment que la boutique de vêtements prendra forme.

Photo : Radio-Canada / Alexandre DUVAL

Cette deuxième compagnie devrait accueillir ses premiers clients à la fin du mois de mars 2021, selon les prévisions de Mme Willet.

Quant à l'épicerie JA Moisan, elle continuera à faire la part belle aux produits du terroir, notamment aux vins du Québec. Le dernier décompte que j'ai fait avec ma décoratrice, on va pouvoir exposer au moins 1600 ou 1700 bouteilles de vin [dans le cellier], dit la copropriétaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !