•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Discours du Trône : Ford déplore l'absence d'annonce sur les transferts en santé

Les partis d'opposition à Queen's Park estiment que Doug Ford laisse le fédéral mener la lutte à la pandémie.

Doug Ford en conférence de presse.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

La lutte contre la pandémie domine dans les réactions politiques à l'ouverture de la nouvelle session parlementaire.

La résurgence des cas de COVID-19 occupe le devant de la scène, tant au national qu'au provincial. Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, déplore l'absence d'annonce sur le transfert canadien en matière de santé, quelques jours après avoir rencontré certains de ses homologues des provinces à ce sujet.

Pour lui, le gouvernement fédéral a manqué une occasion cruciale de s'engager à une augmentation désespérément nécessaire, indique-t-il dans un communiqué.

Le premier ministre Doug Ford en conférence de presse dans une pharmacie.

Doug Ford a fait appel à plusieurs dizaines de pharmacies pour aider à réduire l'attente dans les centres de dépistage.

Photo : Radio-Canada

Par ailleurs, si Ottawa mettra tout en oeuvre pour rendre accessibles d'autres formes de dépistage que celle par écouvillonnage, Doug Ford souhaite que ces nouvelles méthodes soient approuvées prochainement. Celles-ci changeront la donne en soulageant les pressions croissantes sur les centres de dépistage.

Le chef du Parti vert, Mike Schreiner, participe au débat en Chambre.

Le chef du Parti vert, Mike Schreiner.

Photo : Assemblée législative de l'Ontario

Le chef du Parti vert de l'Ontario rebondit sur le manque de préparation du premier ministre quant à la politique de dépistage de la COVID-19. Mike Schreiner estime que M. Ford n'était tout simplement pas prêt pour la deuxième vague lorsque les écoles et les entreprises ont rouvert, et il n’est toujours pas prêt.

L'ex-ministre libéral Steven Del Duca

Le chef libéral Steven Del Duca.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Pour Steven Del Duca, leader du Parti libéral de l'Ontario, M. Ford a laissé le gros du travail au gouvernement fédéral. Le gouvernement ontarien n'a selon lui pas de plan pour l'économie, pour les aînés ni pour les soins de santé.

Au lieu de cela, Doug Ford poursuit son cirque de séances de photo en déployant une série d'annonces à moitié cuites, séparées de tout plan cohérent pour la deuxième vague.

Steven Del Duca, chef du Parti libéral de l'Ontario

Du côté des mesures sociales, la chef de l’opposition Andrea Horwath pense qu’il faudra plus que des promesses, pour qu’un programme universel d’assurance médicaments voie le jour. Elle s’inquiète notamment de voir Doug Ford y faire obstacle.

La chef de l'opposition, Andrea Horwath, en point de presse à Queen's Park.

La chef de l'opposition, Andrea Horwath.

Photo : Assemblée législative de l'Ontario

Mme Horwath presse aussi le premier ministre ontarien de soutenir financièrement la création d’un programme national de garderies. Elle souligne que l’accès aux services de garde, aux médicaments et aux congés de maladie sont essentiels pour que les travailleurs, et particulièrement les femmes, puissent participer à la relance économique.

Contraste avec le gouvernement de l'Ontario sur la francophonie

L’engagement fédéral de renforcer la Loi sur les langues officielles pour les francophones est à première vue positif, convient la députée libérale franco-ontarienne Amanda Simard. On parle de renforcer, et pas simplement de moderniser, dit-elle, en référence au projet de modification de la loi annoncé l’an dernier, et dont l’examen a récemment été reporté à 2021.

Elle met surtout en avant le gros contraste avec le dernier discours du Trône du gouvernement Ford, en juillet 2018, lors duquel il n’y avait eu aucune mention de la francophonie, même pas un mot en français.

Enfin, la ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport de l'Ontario, Lisa McLeod, se dit quant à elle heureuse d'entendre que le fédéral a indiqué qu’il mettra en place des mesures d’aide pour le tourisme, les industries culturelles et les arts de la scène.

La reconnaissance que ces secteurs créatifs génèrent un double résultat qui assure notre tissu culturel et notre identité, tout en stimulant l'économie et les emplois dans nos communautés, explique-t-elle sur Twitter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !