•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une enseignante porte plainte après avoir contracté la COVID-19 en classe

vin9876

L'enseignante dit être tombée malade au sein de l'établissement scolaire.

Photo : Radio-Canada / Bruno Giguere

Radio-Canada

Une enseignante de l’École secondaire Sentinel, à West Vancouver, a déposé une plainte auprès de WorkSafeBC après avoir reçu un résultat positif à un test de dépistage du coronavirus à l'origine de la COVID-19. Elle est convaincue d'avoir été infectée par un élève de l'école.

La présidente de l'Association des enseignants de West Vancouver, Renee Willock, explique que l’enseignante a communiqué avec l'organisme pour obtenir de l’aide dans les démarches à faire.

Elle explique que l'élève infecté lui a révélé son état de santé samedi dernier. Elle a commencé à se sentir malade le lendemain et a, depuis, été déclarée infectée par la COVID-19.

L’enseignante était bouleversée, sa première préoccupation était l’enseignement à ses élèves, souligne Mme Willock.

Un enfant en pantalon court porte un masque sur le visage. Il marche et a un sac à dos.

Un garçon portant un masque sur le chemin de l'école.

Photo : Reuters / Leonhard Foeger

Pour le président du Syndicat des enseignantes et enseignants du programme francophone de la Colombie-Britannique, Stéphane Bélanger, cette situation n’est pas une surprise.

C’est regrettable, mais c’est parce que c’est géré par les organismes de santé publique régionaux et non par l’employeur et, de ce fait, l'enseignante n'a pas été informée, confie-t-il.

Pour le moment, six à huit élèves qui étaient assis près de la personne infectée ne sont pas retournés en classe et ont dû s’isoler. Les autres élèves qui n’étaient pas en contact avec le cas déclaré continuent de recevoir l'enseignement à l’école en présence d’un enseignant suppléant.

Les craintes des enseignants

La présidente de l'Association des enseignants de West Vancouver dit recevoir beaucoup de questions de la part des enseignants sur les mesures sanitaires liées à la COVID-19 au sein des établissements.

Un groupe de jeunes élèves et leur institutrice portent un masque de protection dans une classe d’école.

Les enseignants demandent des mesures plus strictes de la province pour enrayer la propagation du virus.

Photo : iStock

Elle note que les préoccupations des enseignants sont liées à la surpopulation des classes ou à la réévaluation de la liste des symptômes liés au virus.

Selon Stéphane Bélanger, les écoles et leur personnel devraient participer davantage aux décisions liées aux mesures sanitaires, sans quoi ils risquent de briser la confiance chez les enseignants.

On change les règles fréquemment [...] parce que la semaine passée [pour] un nez qui coule, il fallait s'inquiéter, puis maintenant [quand] un nez coule, il n’y a plus de problème , dit-il.

Avec les informations d'Yvette Brend et de Phare Ouest

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !