•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’accident mortel sur une ferme de Shawinigan aurait pu être évité

Du ruban adhésif rouge recouvre une partie de l'arbre à transmission d'un tracteur de ferme.

Le protecteur d’origine de l’arbre à transmission avait été endommagé à l’automne 2018. Une portion a été rafistolée à l’aide d’un ruban adhésif rouge.

Photo : courtoisie / CNESST

L’accident qui a coûté la vie à l’ex-journaliste et conseillère en communication pour le ministère du Conseil exécutif, Sandra Godin Jacob, aurait pu être évité. C’est ce que conclut l’enquête de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) visant à déterminer ce qui s’est passé le 4 octobre 2019 sur une ferme de culture de canneberges de Shawinigan.

La femme de 35 ans, qui habitait Saint-Prosper, était sur place avec une collègue et une technicienne pour produire une capsule vidéo à la ferme La Perle Rouge.

La vidéaste est montée sur une plateforme surélevée pour filmer les activités de récolte de canneberges. Une fois la prise d’images terminée, la collègue de madame Jacob est montée dans l’échelle pour récupérer la caméra. On apprend dans le rapport détaillé de la CNESST que la victime se trouvait à ce moment entre le tracteur et la pompe à fruit qui y est reliée. Sandra Jacob a tenté d’agripper la caméra des mains de sa collègue en se penchant au-dessus de l’arbre de transmission du tracteur de ferme.

Non, n’avance pas , lui aurait crié l’employé de l’entreprise Les Canneberges du Roy. Au même moment, le foulard qu’elle portait autour de son cou s’est coincé et s’est enroulé autour de l’arbre de transmission du tracteur.

Elle a été heurtée mortellement par la pièce métallique. Au moment de l’accident, la vitesse de rotation de l’arbre de transmission était de 370 tours par minute. Son décès a été rapidement constaté.

La jeune femme de 35 est de tout sourire dans le lobby d'un grand édifice.

L’ex-journaliste et conseillère en communication pour le ministère du Conseil exécutif, Sandra Godin Jacob, a perdu la vie sur une ferme de Shawinigan le 4 octobre 2019.

Photo : photo tirée de Facebook

Une réparation avec du ruban électrique

Plusieurs facteurs ont mené à cette mort atroce. Dans son rapport, la CNESST explique que l’équipement utilisé par Les Canneberges du Roy n’était pas sécuritaire.

Le protecteur d’origine de l’arbre à transmission avait été endommagé à l’automne 2018. La compagnie n’a pas remplacé la section endommagée. Elle en a rafistolé une portion à l’aide d’un ruban adhésif rouge.

Selon les conclusions de l’enquête, le chevauchement des deux sections du protecteur au moment de l’accident est estimé, au mieux, à environ un centimètre. Un protecteur non endommagé aurait eu, dans les mêmes circonstances, un chevauchement de 46,8 cm.

L’enquêteur a aussi constaté que l’arbre de transmission présentait des aspérités et de la matière collante à l’endroit même où le foulard a touché la pièce métallique.

L’utilisation d’un protecteur ne présentant pas de bris aurait permis d’éviter qu’un tel évènement ne se produise

Extrait du rapport de la CNESST

L’enquêteur ajoute que Sandra Jacob s’est approchée trop près de l’arbre à transmission et ne portait pas les vêtements adéquats.

Ce que dit le manuel du fabricant :

  • Interdiction de s’approcher de l’arbre de transmission lorsqu’il est en mouvement
  • Interdiction de porter des vêtements amples, des bijoux ou les cheveux longs
  • Interdiction d’utiliser l’équipement sans protecteurs, partiellement protégé ou avec des protecteurs endommagés
  • Le remplacement des parties endommagées ou usées ne doit être effectué qu’avec des pièces de rechange d’origine

Des correctifs

Depuis, Les Canneberges du Roy inc., propriétaire de l’équipement, ont muni l’arbre de transmission d’un protecteur. La CNESST les a également forcés à délimiter un périmètre de sécurité autour de celui-ci lors de l’utilisation de machinerie agricole. La CNESST rappelle que les travailleurs présents doivent porter des vêtements bien ajustés ne comportant aucune partie flottante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !