•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD veut en finir avec le financement des partis en provenance d'entreprises privées

Ryan Meili accompagné de collègues du NPD lors d'un point de presse devant l'édifice parlementaire de la Saskatchewan.

Selon Ryan Meili, le gouvernement ne devrait pas privilégier un budget austère à un moment où le parti de Scott Moe continue d’accumuler les fonds provenant d'entreprises privées.

Photo : Radio-Canada / Kirk Fraser

Étienne Ravary Ouellet

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Ryan Meili, s'engage à mettre fin aux dons politiques en provenance d'entreprises privées s'il se retrouve à la tête du gouvernement au terme de la campagne électorale qui devrait être déclenchée prochainement.

Depuis 2007, le Parti saskatchewanais a recueilli plus de 19 millions de dollars en dons d'entreprises, dont plusieurs proviennent d'entreprises à l'extérieur de la Saskatchewan, a-t-il dit, mercredi matin, lors d’un point de presse.

Il est inacceptable qu'en 2020 Scott Moe refuse de mettre à jour les lois sur le financement des élections. Nous avons l'un des contrôles de dons politiques les plus souples au pays, et cela nuit au processus démocratique, a-t-il ajouté.

Si Scott Moe ne ferme pas son club d'anciens copains pour le bien de notre démocratie, un gouvernement néo-démocrate le fera.

Ryan Meili, chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan

Des entreprises privées hors de la province

Selon Ryan Meili, le gouvernement ne devrait pas privilégier un budget austère à un moment où le parti de Scott Moe continue d’accumuler les fonds provenant d'entreprises privées.

Mercredi matin, le chef de l’opposition a utilisé l’exemple du Buffalo Project, un projet politique en faveur du mouvement séparatiste dans l’Ouest canadien, pour souligner l'influence du financement des entreprises privées. Les dons du Buffalo Project au Parti saskatchewanais sont passés de 5930 $ en 2018 à 56 960 $ en 2019, soit une augmentation de 860 %, selon le NPD.

Alors que le gouvernement de Scott Moe va prioriser les coupures et demande à la population de la Saskatchewan de se serrer la ceinture en temps d’austérité, les plus grosses entreprises continuent d'accroître leurs bénéfices.

Ryan Meili, chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan
Un tableau avec des chiffres, installé par le NPD devant le palais législatif de la Saskatchewan, à Regina.

Selon le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, depuis 2007, le Parti saskatchewanais a recueilli plus de 19 millions de dollars en dons d'entreprises, dont plusieurs proviennent d'entreprises établies à l'extérieur de la province.

Photo : Radio-Canada / Kirk Fraser

Radio-Canada a demandé au Parti saskatchewanais de répondre aux critiques formulées par le chef du NPD, sans toutefois avoir obtenu de réponse pour l'instant.

Un plafond pour le financement

Il n'y a pas de limite de dons pour les contributions aux partis politiques enregistrés ou aux candidats. Les dons peuvent être acceptés de citoyens canadiens, peu importe où ils résident , peut-on lire sur le site Internet d'Élections Saskatchewan. Par ailleurs, les dons de plus de 250 $ sont acceptés, mais ils ne peuvent pas être anonymes.

Advenant une élection du NPD, l’intention de Ryan Meili est d’interdire les dons des entreprises et des syndicats et de limiter les contributions personnelles.

Par ailleurs, le NPD souhaite uniformiser les règles de la province avec celles des autres provinces au pays. Un tel projet de loi permettrait que seules les personnes qui résident en Saskatchewan soient autorisées à faire un don aux partis politiques de la province.

Quand on regarde le nombre de sociétés hors de la province qui remplissent les coffres du parti, on commence à comprendre pourquoi ils s'opposent à ces changements, a ajouté Meili.

Le Buffalo Project réplique au NPD

Mercredi, le groupe Buffalo Project a nié par voie de communiqué avoir financé le parti de Scott Moe. Le Projet Buffalo n'a jamais donné d'argent au Parti saskatchewanais, comme il ressort clairement d'un examen rapide des résultats électoraux sur le site web d'Élections Saskatchewan, a-t-il affirmé.

Le Buffalo Project, qui se décrit comme un regroupement citoyen de professionnels militant pour les intérêts de l'Alberta et de la Saskatchewan, a par ailleurs demandé des excuses publiques de la part de Ryan Meili.

En 2018, le NPD a tenté de mettre à jour la loi sur le financement des partis en Saskatchewan au moyen d'un projet de loi d'initiative parlementaire soumis à l'Assemblée législative, mais le gouvernement de Scott Moe s’est opposé à ce projet de loi.

Élections Saskatchewan 2020

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !