•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Radio Taïga et l’Aquilon fusionneront en janvier 2021

Le journal l'Aquilon.

L'Aquilon est le journal communautaire des T.N.-O.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Les membres de l’Aquilon et de Radio Taïga ont accepté à l’unanimité, mardi soir, la fusion administrative des deux médias qui deviendront officiellement un seul et même organisme, Médias ténois, en janvier 2021.

Le journal et la radio francophone ont la même direction, les mêmes équipes et les mêmes membres de conseil d’administration depuis quelques années, mais restent pour l’instant deux organismes légalement et financièrement distincts.

Les conseils d’administration avaient annoncé qu’ils recommanderaient la fusion entre les Éditions franco-ténoises/L’Aquilon et la Société Radio Taïga en mai après en avoir étudié la viabilité.

Mardi soir, lors des assemblées générales annuelles successives des deux organismes, les participants ont accepté la recommandation du C. A. de transférer les actifs et les activités du journal à la Société Radio Taïga afin de clore l’organisme en janvier 2021.

Les membres ont aussi accepté de changer le nom de la Société Radio Taïga pour celui de Médias ténois à compter de janvier.

La salle de l'assemblée générale.

Les assemblées générales annuelles de l'Aquilon et de Radio Taïga ont eu lieu simultanément en personnes à Yellowknife et en ligne sur Zoom.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Selon la présidente sortante des C. A., Sylvie Francoeur, dont le travail a été applaudi plus d’une fois mardi soir, ces résultats attendus et le déroulement sans débat des assemblées générales annuelles sont des marques d'appréciation du travail de planification et de consultation qu’elle a dirigé au cours de la dernière année avec son C. A.

Ce sont de beaux changements, c’est super positif.

Sylvie Francoeur, présidente sortante de l’Aquilon et de Radio Taïga

Dans le fonctionnement quotidien, ça ne va rien changer, la salle de nouvelles et le conseil d’administration sont déjà rapprochés, explique-t-elle. Mais, financièrement, ça va changer les choses, on va épargner sur les coûts d’assurances, de gestion des frais bancaires et de vérification financières.

Ça doit aussi permettre d'épargner deux semaines de travail à notre direction générale, qui pourra investir ces deux semaines de travail sur la planification stratégique. Dans le concret, c’est là qu’on devrait voir la différence, conclut la présidente sortante.

De nouveaux liens dans le South Slave

L'élection des membres du conseil d'administration a aussi amené un vent de changement dans l’organisme, alors que quatre des cinq membres ont décidé de ne pas se représenter.

Après l’élection, qui aura nécessité la tenue de trois votes pour briser une égalité, le conseil d'administration sera finalement composé de :

  • Louis-Nicolas Dolbec et Mila Benoît, de Hay River;
  • Marie-Pier Garant, de Fort Smith;
  • et Natalie Labossière et Valérie Leclerc, de Yellowknife.
Sylvie Francoeur parle au micro.

La présidente sortante de l'Aquilon et de Radio Taïga, Sylvie Francoeur, ne s'est pas représentée au C. A. cette année.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

La présidente sortante, Sylvie Francoeur, se dit ravie de voir l’implication au conseil des membres provenant du South Slave.

Ça fait longtemps qu’on veut avoir une meilleure représentation des régions, c'était le mandat qu’on s'était donné comme C. A., dit-elle. On est un organisme territorial, et c’est important pour nous de pouvoir refléter ça à tous les niveaux.

Elle espère que l’arrivée d'un plus grand nombre de personnes du South Slave au conseil facilitera le développement et la portée des médias francophones dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !