•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Ottawa est « presque dans le rouge » selon la Dre Etches

Trois travailleuses de la santé portant un équipement de protection autour d'une table placée devant un chapiteau, dans un stationnement.

La Dre Vera Etches envisage placer Ottawa en zone rouge. (archives)

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Santé publique Ottawa (SPO) envisage placer la ville en zone rouge, le nombre de cas positifs à la COVID-19 poursuivant sa hausse.

La région est dans la zone orange de l’évaluation des indicateurs de base pour la surveillance de la COVID-19 en Ontario. Pour être classée en zone rouge, une région doit présenter une tendance à la hausse, avec plus de 10 cas par jour et un taux d'occupation dans les hôpitaux de plus de 85 %.

Le système ontarien n'est pas le même que celui du Québec. Mardi, l’Outaouais a été placé en mode alerte, ou orange.

Une affiche sur laquelle il est écrit : « 2 m, n'oubliez pas, pratiquer la distanciation .»

Des pancartes rappellent les consignes sanitaires au centre-ville d'Ottawa. (archives)

Photo : Radio-Canada / David Richard

Malgré ce cri d’alerte de la SPO, la ville d’Ottawa reste en zone orange, une situation qui se poursuit depuis l’été. Cet indicateur n’est pas lié à des actions de la part des autorités, contrairement à celui du Québec.

La médecin-chef de SPO, la Dre Vera Etches, a fait une mise à jour devant les conseillers municipaux mercredi et a aussi pris le temps de répondre à leurs inquiétudes.

Pourquoi je ne nous ai pas encore déplacés vers le rouge, c'est parce que notre taux d’hospitalisation est resté stable. C'est une bonne nouvelle.

La Dre Vera Etches, médecin-chef de SPO

Les personnes dont le test est positif sont plus jeunes, et nous ne voyons donc pas les complications les plus graves qui mènent à l'hospitalisation, soutient la Dre Etches.

La femme devant une affiche de la santé publique.

La médecin-chef de Santé publique Ottawa lors du conseil municipal du 23 septembre.

Photo : Conseil Municipal d'Ottawa

Le problème est que lorsqu'il y a beaucoup de cas dans la communauté, cela peut atteindre des populations plus vulnérables, et il faut aussi dire que cela nous affecte; sans maladie grave, cela nous affecte avec les écoles où nous avons de la difficulté à gérer l'introduction de la COVID-19, explique la Dre Etches.

De son côté, le maire d'Ottawa, Jim Watson, lance un cri du cœur à ses résidents. C’est une autre raison pour nous de continuer de demander la collaboration de la population pour les masques, se laver les mains, respecter la distance physique, a-t-il affirmé lors d'un point de presse mercredi après-midi.

Le maire voit toutefois d'un bon œil que l'Outaouais soit maintenant en mode orange. Avec ce mode d'alerte modéré, les rassemblements dans des endroits publics y sont maintenant limités à 25 personnes . Avant ça on avait un problème parce que la capacité à Ottawa était de 100 dans une salle publique et 250 à Gatineau. Donc c'est plus égal maintenant.

Diminution des cas actifs

Dans son rapport quotidien de mercredi, SPO recense 65 nouveaux cas confirmés et 106 cas résolus, ce qui réduit de 42 le nombre de cas actifs connus dans la ville.

La majorité de ces nouveaux cas, soit 48 d'entre eux, concernent des personnes de moins de 40 ans.

SPO a signalé un autre décès au foyer de soins de longue durée West End Villa, ce qui porte le total à 11, nombre qui correspond à celui signalé par le foyer plus tôt cette semaine.

À ce jour, 3837 personnes ont été déclarées positives à la COVID-19 à Ottawa depuis le début de la pandémie. De ce nombre, 545 sont des cas actifs et 3012, des cas résolus.

Ottawa demeure une des trois régions les plus durement touchées par le coronavirus avec 65 nouveaux cas positifs mercredi, selon la ministre de la Santé Christine Elliott. Toronto rapporte 102 nouveaux cas et Peel, 79.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !