•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le colis suspect reçu au laboratoire VIDO-InterVac jugé inoffensif

Deux bâtiments reliés par une passerelle, avec une affiche à l'avant-plan où il est écrit, en anglais, "Centre international de vaccins".

Le centre de recherche VIDO-InterVac, sur le campus de l'Université de la Saskatchewan, à Saskatoon.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Brassard

Radio-Canada

Le colis suspect envoyé mardi au Centre international de recherche sur les vaccins et les maladies infectieuses de l'Université de la Saskatchewan (VIDO-InterVac) a finalement été jugé inoffensif par les autorités policières.

Le colis avait été livré par l’entremise du service de courrier de l’Université.

L'aile du bâtiment où se trouvait le colis a été évacuée et fermée pour le reste de la journée, mardi.

Des voitures de police forment un périmètre de sécurité sur le campus de l'Université de la Saskatchewan.

La police a été appelée sur les lieux vers 14 h mardi.

Photo : Radio-Canada

L'unité des explosifs du Service de police de Saskatoon et le Service de protection des incendies sont intervenus pour effectuer des tests de qualité de l’air et pour analyser le colis. Leur enquête a démontré que le colis en question ne représentait aucun danger.

Les autorités indiquent qu’un deuxième colis suspect a été envoyé dans un bâtiment administratif de l’Université. Il a lui aussi été jugé inoffensif par les spécialistes.

Le centre VIDO-InterVac est l’un des nombreux centres de recherche dans le monde qui travaillent au développement d'un vaccin contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !