•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4500 appareils requis pour l’école en ligne au Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy

Une mère aide ses enfants à faire des devoirs.

Le Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy estime qu'il lui faudrait distribuer 4500 appareils informatiques à ses élèves s'il devait offrir à nouveau de l'enseignement à distance.

Photo : Getty Images / Imgorthand

Radio-Canada

Un sondage du Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy sur les besoins informatiques en vue d’un potentiel retour de l’école en ligne a démontré qu’environ 4500 appareils informatiques devraient être fournis.

La compilation des données n’est pas encore terminée, mais le nombre préliminaire qui en ressort fait déjà sursauter.

Le directeur général du centre de services scolaire, Luc Galvani, a avoué en entrevue à Toujours le matin qu’il s’agit d’un nombre important. Il y a des chiffres qui nous semblent élevés, nous allons revérifier avec les équipes-écoles pour voir si nous avons les bonnes données.

Au niveau des appareils, on va avoir des enjeux, c’est clair, dans l’éventualité où on fermerait.

Luc Galvani, directeur général du Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy

Les parents des 19 000 élèves qui fréquentent un établissement du Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy ont été sondés dans les dernières semaines sur leurs besoins matériels si leur enfant devait recevoir de l’enseignement à distance.

Le centre de services scolaire a déjà un certain nombre d’appareils en stock, mais jamais assez pour fournir à la demande telle que chiffrée par le sondage.

Luc Galvani, le directeur général du Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy

Luc Galvani, le directeur général du Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy

Photo : Radio-Canada

Les parents ont aussi été interrogés sur l’accès à Internet, qui semble être un enjeu dans certaines zones précises. On est moins touché sur notre territoire que d’autres centres de services scolaires , a cependant reconnu le directeur général.

Luc Galvani a indiqué que le centre de services scolaires est prêt à accompagner tant les parents que les enseignants advenant le cas où l’enseignement à distance redevienne la norme pour des raisons de santé publique.

Il estime qu’il ne faudrait que 24 à 48 heures pour que les établissements parviennent à basculer du côté de l’enseignement en ligne.

Le CSSS de l’Énergie suffira à la demande

Un exercice similaire a été tenu par le CSS de l’Énergie. 1014 élèves du primaire et du secondaire ont signifié ne pas avoir accès à du matériel informatique pour une durée d'au moins 3h dans une journée.

Le centre de services possède environ 6000 appareils informatiques et devrait donc en toute logique suffire à la demande.

En cas de fermeture des classes, 24 à 48h seraient nécessaires pour basculer en mode virtuel. Environ 9500 élèves sont inscrits dans ses différentes écoles. La principale embûche demeurera l’accès au réseau internet, particulièrement dans les municipalités de Saint-Mathieu-du-Parc, Parent et Notre-Dame-de-Montauban.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !