•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Néo-Brunswickois qui ont un chalet au Témiscouata peuvent traverser la frontière

Une affiche indique un poste de contrôle.

Un resserrement de la frontière est actuellement en cours entre le Québec et le Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Du 23 septembre au 30 septembre, les Néo-Brunswickois propriétaires de chalets au Témiscouata sont autorisés à traverser la frontière pour s’y rendre, mais à des conditions précises.

Que ce soit pour fermer leur chalet ou récupérer des effets personnels, les particuliers n'ont en ce moment qu'une semaine pour le faire, explique une agente des communications de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick, Coreen Enos.

Cette exemption s'applique aux propriétaires de chalet, de camp, de roulette ou de véhicule récréatif sur un terrain de camping ou une propriété.

Les personnes qui désirent faire ce trajet sans avoir à s'isoler à leur retour ne peuvent le faire qu'une fois, pendant une période maximale de 24 heures. Celles qui font le trajet plus d’une fois seront tenues de s’isoler pendant 14 jours.

Les autorités tiennent à ce que toutes les personnes qui font ce trajet s’enregistrent et expliquent la raison de leur déplacement sur le site www.gnb.ca/inscriptionvoyage (Nouvelle fenêtre). Lors de leur enregistrement, elles doivent sélectionner Autre comme raison pour entrer dans la province et expliquer où elles se rendent. De plus, à leur retour au Nouveau-Brunswick, elles doivent avoir toute la documentation nécessaire, y compris leur enregistrement et leur preuve de propriété ou de location du chalet au Témiscouata, précise Mme Enos.

La Sécurité publique demande aussi aux Néo-Brunswickois qui se rendent ainsi au Témiscouata de n'avoir aucune interaction avec des personnes autres que les membres de leur famille immédiate ou de leur bulle et de ne s'arrêter à aucun magasin en cours de route.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !