•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête Teddy : les Îles toujours sous surveillance

Les bateaux de pêche ne semblent pas faire grand cas des petites vagues.

Les bateaux du quai de Cap-aux-Meules aux Îles-de-la-Madeleine ne semblent pas trop dérangés par la tempête post-tropicale Teddy.

Photo : Radio-Canada / véronique Saint-Onge

La nuit de mardi à mercredi a été tranquille aux îles de la Madeleine, malgré l'arrivée de la tempête post-tropicale Teddy. Cependant, les autorités ne baissent pas la garde car des déferlements de vagues pourraient encore endommager des sites fragilisés par l'érosion dans l'archipel.

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, assure que les vents de la tempête post-tropicale Teddy n’ont pas fait de dommages significatifs au cours des dernières heures.

Environnement Canada a enregistré une accumulation de 30 millimètres de pluie avec des vents de 70 km/h.

Ç'a été relativement tranquille, estime le maire, qui ajoute que des équipes ont surveillé toute la nuit.

Il y a eu des vents forts en fin de journée et en début de soirée, cette nuit, accompagnés de précipitations importantes et de pluie. À certains moments, il y a eu du tonnerre et des éclairs, mais ç'a été de courte durée.

Affiche de mise en garde près des caps rocheux aux Îles-de-la-Madeleine.

Les vagues pourraient endommager certains sites côtiers déjà fragilisés par l'érosion (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

La surveillance est maintenue

Des travailleurs municipaux vont cependant continuer de patrouiller dans l’archipel mercredi pour surveiller les effets de la tempête.

Environnement Canada prévoit des vagues pouvant aller entre trois et cinq mètres.

De nombreux sites sont vulnérables après avoir été fragilisés par l’érosion des berges à cause des dernières tempêtes, notamment l'ouragan Dorian il y a un an.

Le maire croit que les vagues prévues au cours de la journée pourraient encore faire des dommages.

On est en mode veille, en mode vigilance. Évidemment, on collabore avec le ministère des Transports du Québec pour valider l’information, surveiller certains sites plus fragiles que d’autres [pour l]’érosion des berges.

Jonathan Lapierre, maire, Municipalité des Îles-de-la-Madeleine
Image satellite de l'ouragan Teddy, alors en catégorie 4 dans l'après-midi du vendredi 18 septembre 2020.

Image satellite de l'ouragan Teddy, alors en catégorie 4 dans l'après-midi du vendredi 18 septembre 2020.

Photo : (Satellite GOES-16)

Le météorologue d'Environnement Canada, Simon Legault, précise de son côté que les vents seront de la partie, mais leur direction changera, ce qui risque d'être moins dommageable pour les berges de l’archipel.

Ça va reprendre en force. En après-midi, les vents vont venir du nord-ouest encore une fois vers 70 ou 80 km/h et générer d’autres vagues, mais plutôt dans la portion qui vient du nord-ouest. Là, on va avoir des vents qui vont venir derrière la tempête. [...] Le nord-ouest, il va quand même y avoir de l’érosion, mais c’est limité si on veut.

Les vents doivent se calmer au cours de la soirée de mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !