•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le « pire des pires » des conducteurs avec facultés affaiblies écope de 15 ans

Une pancarte indiquant l'entrée principale de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse.

Terrance Lee Naugle a été jugé mardi par un juge de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse.

Photo :  (Anjuli Patil/CBC)

La Presse canadienne

Un sexagénaire de la Nouvelle-Écosse, décrit par le juge comme le « pire des pires » de tous les conducteurs avec les facultés affaiblies, a été condamné mardi à 15 ans de prison.

Terry Lee Naugle avait plaidé coupable à huit chefs d'accusation liés à trois incidents de conduite en état d'ébriété survenus en sept mois, entre juillet 2019 et février 2020. Il était détenu depuis son arrestation le 4 février.

Le juge Jamie Campbell, de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse, a déclaré mardi que la peine de 15 ans était appropriée pour un homme qui a cumulé 71 condamnations, dont 23 pour conduite avec facultés affaiblies et 15 pour conduite sans permis, un dossier que le juge a qualifié de scandaleux.

Un homme moustachu avec un air penaud.

Terrance Lee Naugle, en 2006. Photo prise au pénitencier de Springhill, en Nouvelle-Écosse.

Photo : CBC

Il est tout à fait dans l'intérêt public que cette question soit résolue de la manière dont elle l'a été et que Terry Naugle soit condamné à une très longue peine de prison, a déclaré le juge Campbell lors d'une audience à Halifax. Il avait d'ailleurs accepté la recommandation conjointe de la défense et de la Couronne.

Le juge a noté que M. Naugle, âgé de 62 ans, souffre actuellement d'un cancer du poumon et que son pronostic n'est pas très bon.

Il n'est pas seulement mourant : il semble être brisé, un homme qui ne connaîtra probablement jamais la vie en dehors d'une institution. C'est pour lui, en fait, une condamnation à perpétuité.

Terry Lee Naugle avait déjà été condamné en 2010 à une peine de huit ans et demi de prison et une interdiction permanente de conduire après avoir plaidé coupable de conduite avec les facultés affaiblies.

Comparaissant par visioconférence, l'accusé a brièvement reconnu mardi ses problèmes de santé actuels, affirmant qu'il n'avait que six mois à vivre et était en très mauvaise posture en ce moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !