•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tempête post-tropicale Teddy cause plus de peur que de mal en Atlantique

De hautes vagues.

De hautes vagues à Cow Bay, en Nouvelle-Écosse, le 23 septembre 2020

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

L’ouragan Teddy s’est transformé mardi soir en tempête post-tropicale et a touché terre au Canada atlantique mercredi à l’aube.

Si quelques dizaines de milliers de foyers des Maritimes ont été privés d’électricité quelques heures, les répercussions de la tempête se sont avérées beaucoup moins considérables que celles de l’ouragan Dorian sur la même région un an plus tôt.

Teddy a amené des intempéries sur la Nouvelle-Écosse mardi et mercredi, puis sur l’Île-du-Prince-Édouard.

Ces provinces ont reçu beaucoup de pluie. Les forts vents ont entraîné de hautes vagues le long des côtes.

De hautes vagues frappent les roches.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Peggy's Cove en Nouvelle-Écosse le 22 septembre 2020.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Le mauvais temps a causé des perturbations dans les transports et entraîné la fermeture des écoles en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard, mercredi. En Nouvelle-Écosse, le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) a gardé fermées mercredi les écoles Bois-Joli, Carrefour, Mer et Monde, Mosaïque, Grand-Portage, Beaubassin, Sommet, Pomquet, Truro et Beaux-Marais. Les classes ont aussi été annulées dans les écoles NDA, Étoile de l'Acadie et Beau-Port.

Des grosses vagues.

Les vagues à Herring Cove, sur le littoral néo-écossais, tôt le 23 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada / Paul Légère

Des vols ont été annulés dans les aéroports des Maritimes, notamment celui d'Halifax. En raison des vents, des restrictions étaient en vigueur sur le pont de la Confédération vers l’Île-du-Prince-Édouard. En Nouvelle-Écosse, la chaussée de Canso a été fermée aux véhicules lourds.

Un panneau électronique près de la route indique la fermeture.

Le pont de Canso ferme aux camions.

Photo : Autre banques d'images / Guy R. Leblanc

Les services de traversier de Marine Atlantique, de Northumberland Ferries et d'Halifax Transit ont été interrompus.

À Halifax, le service de transport en commun a repris à midi, mercredi.

Du vent fait plier les arbres sur le bord de l'eau.

Baddeck, en Nouvelle-Écosse, le 23 septembre 2020

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Pannes de courant par endroits

En Nouvelle-Écosse, quelque 12 000 foyers étaient privés d’électricité vers 15 h mercredi. La grande majorité d'entre eux se trouvaient au Cap-Breton, à l’extrême est de la province.

En fin d'après-midi, la situation apparaissait revenue à la normale. À peine une centaine de foyers néo-écossais manquaient toujours d'électricité à 19 h, mercredi.

Des vagues déferlent sur la côte sous un ciel gris et orageux.

Des vagues déferlent sur la côte de la Nouvelle-Écosse à Petit-de-Grat le 22 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Mark Sidebottom, directeur de l'exploitation de Nova Scotia Power, le distributeur d’électricité en Nouvelle-Écosse, a déclaré mardi que le service comptait 300 équipes pour gérer les pannes de courant. Il a précisé que 170 de ces équipes étaient récemment arrivées en Nouvelle-Écosse en provenance d'autres provinces de l'Atlantique.

Au Nouveau-Brunswick, on comptait environ 2000 foyers touchés par des pannes en avant-midi. Vers 14 h, à peu près tous les clients avaient été rebranchés.

La tempête poursuit sa trajectoire vers Terre-Neuve

La tempête se dirige vers le sud-ouest de l'île de Terre-Neuve. Environnement Canada a diffusé tôt mercredi un avertissement de tempête tropicale et d'onde de tempête pour Burgeo-Ramea. On recommande de rester loin du littoral et avertit de la possibilité qu'il y ait des rafales de 100 km/h.

On prévoit des niveaux d'eau plus élevés et de grosses vagues près de la côte.

La région de Burgeo-Ramea et Port-aux-Basques sont aussi frappés d'un avertissement de vent. Des rafales maximales de 110 km/h sont attendues.

Teddy peut déverser plus de 50 mm de pluie sur la plupart des régions de la Nouvelle-Écosse, estime Environnement Canada, mais certaines zones isolées pourraient recevoir jusqu'à 100 mm au cours des journées de mercredi et jeudi.

Lorsque Teddy commencera à s'éloigner, la pluie devrait aussi diminuer. Une légère pluie persistante tombera sur l'Île-du-Prince-Édouard et l'est de la Nouvelle-Écosse pendant la soirée et la nuit de mercredi à jeudi.

Attention aux vagues

Sur toute la côte sud et la côte est de la Nouvelle-Écosse, de Yarmouth jusqu'à Cap-Breton, Environnement Canada prévoyait que des vagues de 8 à 10 mètres allaient s'abattre sur le littoral par endroits.

Des vagues frappent les rochers très près d'une route où circule une automobile.

L'Isle Madame, en Nouvelle-Écosse, le 23 septembre 2020

Photo : Reuters / John Morris

Plusieurs personnes parmi celles qui admiraient les vagues le long de la côte à Lawrencetown mercredi matin disaient que la tempête n’était pas aussi intense que prévu.

Ce n’est pas si mal. J’allais déposer les enfants chez leur grand-mère et nous nous sommes arrêtés pour voir les vagues, a indiqué une dame interrogée au hasard.

La dernière tempête ressemblait à cela. Je suis content que ce ne soit pas pire, a ajouté un autre passant.

Les autorités, pour leur part, recommandaient aux gens de ne pas s’approcher de la côte.

Restez loin du littoral : l'effet combiné de l'onde et des grosses vagues pourrait provoquer de dangereux courants de retour et vous risqueriez d'être emporté en mer.

Environnement Canada

La marée haute en fin de matinée et en début d'après-midi mercredi était une zone particulièrement préoccupante pour l'est de la Nouvelle-Écosse, le Cap-Breton, le sud-ouest de Terre-Neuve et la côte nord de l'Île-du-Prince-Édouard.

Un fort ressac pilonnant, des inondations isolées ainsi que de l'érosion et des dommages aux infrastructures côtières étaient probables dans les zones vulnérables, même hors de la période de marée haute.

L'ouragan Teddy frappe les Maritimes.

Prévision de la trajectoire de la tempête Teddy publiée mardi matin par Environnement Canada (gauche). Le début de la tempête près du Summerside. Photos prises par Hartland Jessome (droite).

Photo : Crédit: Hartland Jessome

Les résidents ont été invités à sécuriser les meubles de jardin, les pots de fleurs, les jouets et les poubelles et tout autre objet qui peut être emporté par le vent. Ils ont aussi été invités à faire le plein de nourriture pour au moins 72 h.

Paul Mason, directeur du Bureau de gestion des urgences de la Nouvelle-Écosse, a déclaré que les abris temporaires pour ceux qui fuient la tempête appliqueront les règles de santé publique concernant l'éloignement physique de 2 mètres.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !