•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Syndicat de l'enseignement de l'Estrie met en doute l'appel aux retraités

Des élèves photographiés de dos dans une classe lèvent la main.

Les retraités de l'enseignement sont appelés à revenir en classe.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le président du Syndicat de l'enseignement de l'Estrie, Richard Bergevin, a peu d'espoir que l'appel aux retraités lancé par le ministre de l'Éducation porte fruit.

Il estime que beaucoup de retraités ont quitté la profession à bout de souffle, si bien qu'il y a peu de chance qu'ils soient prêts à revenir en tant que suppléants.  

Richard Bergevin croit néanmoins qu'il est essentiel de recruter du personnel rapidement, puisque les banques de personnel sont à sec dans bien des centres de services scolaires. C'est le cas notamment du Centre de services scolaire des Hauts-Cantons. 

Présentement il y aune surcharge due à la COVID, alors s'il y a des gens prêts à donner un coup de main, on va les accueillir à bras ouverts.

Richard Bergevin, président du Syndicat de l'enseignement de l'Estrie

Le président du syndicat appelle par ailleurs les retraités qui le désirent à répondre à cet appel à l'aide. Il juge que ces professionnels de l'enseignement ont encore beaucoup à apporter au réseau.  

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Le ministre de l'Éducation a d'ailleurs annoncé que les retraités qui reprennent temporairement la tâche ne seront pas pénalisés dans le versement de leur régime de retraite.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !