•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oubliez votre party de Noël cette année

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une illustration d'une soirée festive marquée d'un grand "X" rouge.

Le reportage d'Alexane Drolet

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Érik Chouinard

La perspective de pouvoir célébrer le temps des Fêtes et se rassembler entre collègues s’amenuise. Déjà, plusieurs compagnies comme Desjardins, Canac et Tanguay ont signalé qu’elles n’organiseront pas de party de Noël cette année pour leurs employés.

Desjardins travaille actuellement à trouver une façon virtuelle pour souligner la fin de l’année, sans rassemblement physique. Et du côté de Tanguay, on indique que la célébration sera remise à novembre 2021.

C’est ainsi un autre dur coup pour les organisateurs d'événements et les hôteliers. Cette année, je ne pense pas que le père Noël va passer pour les hôteliers, lance Aude Lafrance-Girard, la directrice générale de l'hôtel Château Laurier Québec.

Aujourd'hui, c'est la consternation pour nous et pour la majorité des intervenants du milieu événementiel, parce que oui, on annule nos événements de Noël à grand déploiement, se désole Donald Beaudry, un producteur et animateur événementiel.

Il laisse savoir que l’impact financier de ces annulations se fera aussi sentir auprès des contractuels avec qui il faisait affaire.

Le directeur général et copropriétaire du Bonne entente, Alain April, comprend tout de même le phénomène. Il admet que le risque est trop grand pour la réputation de l'hôte de la soirée et de l'organisateur.

C'est sûr que comme patron, on aime féliciter nos employés, surtout dans les derniers moments de l'année, mais d'un autre côté, il n'y a personne qui veut prendre le risque de réunir ses employés dans la même salle et de les rendre malades, précise-t-il.

Remercier autrement

Selon Donald Beaudry, les employeurs peuvent tout de même trouver d’autres façons de souligner le travail de leurs employés. Je pense qu'il faut se laisser la chance d'avoir la bonne idée et de se dire que ce ne sera pas un grand party de Noël festif, mais qu’on va tout de même prendre le temps de leur dire merci, conseille-t-il.

L’entreprise Créapub Design a d’ailleurs déjà adapté son approche à l’arrivée du temps des Fêtes. On a des clients qui nous ont contactés pour nous dire que cette année, les partys de Noël allaient fort probablement être restreints, voire annulés. On a pensé à une solution pour permettre aux employeurs de remercier leurs employés d'une autre façon, explique Michèle Boucher, la gestionnaire du développement des affaires de l’entreprise.

Créapub Design a ainsi lancé une plateforme en ligne où l’employeur peut choisir des catégories de boîtes cadeaux pour remettre à ses employés qui peuvent ensuite se faire livrer directement chez eux.

Habituellement, il y avait un budget pour les événements qui malheureusement n'ont pas lieu, donc cette année, ils transfèrent ce montant dans l'achat de cadeaux, explique Michèle Boucher.

Les prix varient entre 20 et 150 $ et les cadeaux peuvent être personnalisés aux couleurs et avec le logo de la compagnie qui les achète. Jusqu'à maintenant, ça fonctionne incroyablement bien, on a vraiment un super bon retour de commentaires de clients, se réjouit la gestionnaire de Créapub Design.

De l’espoir pour le tourisme des Fêtes

Pour les hôteliers, même si ce n’est pas un cadeau, l’annulation des événements d’entreprises ne compte que pour une part de leurs revenus.

J'aime pas mal mieux protéger les vacances du temps des Fêtes, parce que pour nous les partys, c'est juste 5 week-ends, comparativement à un 15 jours où les gens du Québec vont vouloir sortir et vont vouloir venir dans nos établissements hôteliers, souligne l'un des copropriétaires du Bonne entente, Alain April.

Il soutient qu’il est beaucoup plus facile de faire respecter les mesures de distanciation et d’hygiène lorsqu’il s’agit de clients de l’hôtel. Il demeure ainsi optimiste pour la période des Fêtes.

Comme lui, Aude Lafrance-Girard souhaite que les charmes de la ville de Québec arrivent à attirer des voyageurs. Québec est féérique durant l'hiver, on espère que des touristes se déplaceront quand même pour le temps des Fêtes, conclut-elle.

Avec les informations d'Alexane Drolet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !