•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel outil à l'essai pour rentabiliser la pêche aux crevettes

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Les crevettes d'automne sont arrivées à Sept-Îles.

Les crevettes sont au rendez-vous cette année dans l'Est-du-Québec.

Photo : Radio-Canada / Marie Kirouac

Radio-Canada

Trois pêcheurs de crevette de Rivière-au-Renard testent, depuis trois semaines, un système permettant de repérer plus facilement ces petits crustacés, et ainsi réduire les coûts liés à la pêche.

Le système Echo Trawl enregistre le bruit causé par la collision des crevettes contre la grille du chalut, afin de permettre aux pêcheurs d'identifier les zones où les crustacés sont les plus nombreux.

Depuis trois semaines, le pêcheur Guillaume Synnott constate que le système de repérage installé sur son chalut lui permet de gagner beaucoup de temps et de pêcher plus de crevettes en moins de temps qu'avant.

Guillaume Synnott se tient debout devant un crevettier.

Guillaume Synnott est l'un des trois pêcheurs de Rivière-au-Renard qui mettent à l'essai le système Echo Trawl.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Des fois, tu peux travailler cinq heures de temps, et les deux dernières heures, si tu n'es pas passé dans le poisson, tu ne sais pas où tu as pris la crevette, explique-t-il.

Avec un système comme ça, ton graphique diminue, donc tu t'aperçois que tes prises sont moins abondantes, alors tu vires de bord et tu vois que ton graphique augmente. Ça aide à être plus productif.

Guillaume Synnott, pêcheur de crevette

Le pêcheur estime que la pêche devient ainsi plus rentable, puisque moins de sorties en mer sont nécessaires pour atteindre le quota de captures autorisé.

On sort de cinq à six jours, mais au lieu de lever un coup de chalut de 2000 livres, je vais chercher 2500 ou même 3000 livres. Mon quota, je vais l'atteindre un peu plus vite, donc en prenant mon quota plus vite sur le nombre de voyages, je peux sauver un voyage, souligne M. Synnott.

Le système Echo Trawl, une petite boîte cylindrique, est fixée `la grille du chalut d'un crevettier.

Le système Echo Trawl enregistre le bruit causé par la collision des crevettes contre la grille du chalut

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Ce coup de main technologique est particulièrement bien accueilli considérant que la saison de pêche a débuté avec 10 semaines de retard cette année, puisque les transformateurs et les pêcheurs ne s'entendaient pas sur les prix au débarquement. La fermeture des marchés européens et l'incertitude provoquées par la pandémie de COVID-19 étaient à l'origine de cette impasse.

La crevette de retour dans l'Est-du-Québec

Les pêcheurs ont une autre raison de se réjouir : la crevette est au rendez-vous cette saison.

Les taux de capture sont nettement meilleurs que ce qu'on voit depuis 2017, autant dans la zone Anticosti que dans la zone Sept-Îles, constate le directeur de l'Office des pêcheurs de crevette de Gaspé, Patrice Element.

On peut dire que tous les pêcheurs, ou la quasi-totalité des pêcheurs vont capturer l'ensemble de leur quota.

Patrice Element, directeur de l'Office des pêcheurs de crevette de Gaspé

On a commencé avec presque trois mois de retard. On va rattraper notre retard, mais on ne rattrapera pas tout[e la période de] trois mois, nuance-t-il. M. Element estime par ailleurs que cette abondance est de bon augure pour les prochaines saisons.

Le prix payé au débarquement n'est toutefois pas aussi élevé que l'auraient souhaité les pêcheurs. En moyenne, ils reçoivent actuellement un peu plus d'un dollar la livre.

La saison de pêche à la crevette devrait se terminer vers la mi-octobre pour la plupart des pêcheurs.

Avec les informations de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !