•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle chanson pour Marc Devigne

Un homme chantant sur scène.

Marc Devigne, sur scène à « La voix ».

Photo : Radio-Canada / OSA

Artiste originaire du Manitoba, Marc Devigne fait paraître ces jours-ci la chanson Il restera ses mots, une magnifique ode à sa mère.

Marc Devigne y aborde le deuil des personnes qui nous chères. Cette chanson parle vraiment de la perte de quelqu’un dans nos vies. Dans mon cas, c’est ma mère, dit-il.

Après la mort de sa mère, en 2010, l'auteur-compositeur-interprète n’a jamais vraiment été capable de trouver les mots et la force de composer une chanson portant sur cette épreuve. Pour être honnête, quand elle est décédée, je n’avais pas vraiment les mots pour exprimer ma douleur. Je n’ai pas été capable de continuer comme artiste pendant un certain temps, d’écrire ni sur ça, ni sur autre chose, raconte-t-il.

La chanson est une composition de 2010, signée Tomer Adaddi, qui l'a écrite en hébreu pour le concours télévisuel de l'Eurovision. M. Adaddi l’avait ensuite traduite en français, mais personne ne l’avait jamais officiellement interprétée.

Selon Marc Devigne, ce texte parvient à dire ce qu’il n’a jamais pu coucher sur papier. Quand j’ai entendu cette chanson pour la première fois, c’était vraiment les mots que je n’étais pas capable d’écrire. La première fois que j’ai entendu les paroles, j’étais complètement ému, précise-t-il.

Un vidéoclip est paru en même temps que la chanson. Filmé en extérieur, avec une petite équipe de tournage en raison de la pandémie, il propose aussi des images d’archives familiales mettant en vedette la mère de Marc Devigne. Toutes ces vidéos, elles sont toutes du Manitoba. C’est là que sont mes racines, ma famille, ma mère, mentionne-t-il.

Fin de parcours à La voix

La pandémie a forcé le concours télévisuel La voix, auquel participe Marc Devigne, à prendre une pause de six mois. Lors de la reprise de l'émission, le 20 septembre, le parcours de l’auteur-compositeur-interprète s’est terminé après une défaite au cours de l’étape des Champs de bataille.

Un homme chante en face des fauteuils des quatre juges

Marc Devigne passe son audition à l'aveugle pour les juges de « La voix » (de gauche à droite, Pierre Lapointe, Marc Déry, Coeur de pirate et Garou).

Photo : OSA Images

Pour l’artiste, l’aventure a été extraordinaire. Pouvoir travailler avec Garou ou encore avec Ginette Reno, a été une chance incroyable.

C’était aussi l’occasion pour lui de se faire connaître du public francophone. C’était vraiment important pour moi de prendre part à La voix, parce que je voulais commencer à m’exprimer comme artiste bilingue ici au Canada, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !