•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rangée de tubes avec des cotons-tiges à l'intérieur.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie invite les habitants d'Avignon à « redoubler de prudence » (archives).

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

La santé publique de la Gaspésie a confirmé mardi que la municipalité régionale de comté (MRC) d’Avignon passait au niveau de préalerte face à la pandémie de COVID-19.

Les autres MRC de la Gaspésie demeurent toutefois des zones vertes.

Les détails du gouvernement sur les divers niveaux d'alertes (Nouvelle fenêtre) et les interventions pour chaque niveau

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie lance donc un appel aux résidents d’Avignon de redoubler de prudence et d'appliquer strictement les mesures de base pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.

Le CISSS prévient également qu’il procédera à plus d’interventions de sensibilisation auprès de groupes et d’organismes ciblés dans la région.

La décision a été prise hier [lundi] concernant une explosion de cas qu’on a eu en fin de semaine, explique le directeur régional de santé publique Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Dr Yv Bonnier-Viger. On est encore en train de travailler sur les suites de cette explosion.

La situation est vraiment différente entre Avignon et toutes les autres MRC de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Dr Yv Bonnier-Viger, directeur régional de santé publique Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Cette décision de la santé publique ne surprend pas outre mesure les élus de la région.

Ce que je constate, c’est qu’au cours des dernières semaines et des derniers mois, il y a eu un relâchement des consignes sanitaires, note le préfet de la MRC, Mathieu Lapointe.

On prend ça avec stupéfaction, mais on savait qu’éventuellement ça allait arriver, ajoute pour sa part le maire de Pointe-à-la-Croix, Pascal Bujold.

Fin de la « bulle » avec le Nouveau-Brunswick?

Le maire de Pointe-à-la-Croix craint que ce changement de niveau d’alerte mène à l'exclusion de la MRC d’Avignon de la « bulle » créée avec le Nouveau-Brunswick, comme ce fut le cas avec la MRC du Témiscouata la semaine dernière.

J’espère juste que la situation ne s’aggravera pas et que le gouvernement du Nouveau-Brunswick va garder sa frontière ouverte, affirme Pascal Bujold. On se croise les doigts pour que cette bulle ne soit pas brisée.

Le maire de Pointe-à-la-Croix, Pascal Bujold,

Le maire de Pointe-à-la-Croix, Pascal Bujold, espère que le niveau de préalerte de la MRC d'Avignon ne causera pas la fermeture des frontières du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

On a vu ce qui est arrivé dans le Témiscouata, souligne le préfet Mathieu Lapointe, qu’arrivera-t-il avec Avignon? Je ne le sais pas. Je vais faire des démarches pour essayer de maintenir les canaux ouverts avec le Nouveau-Brunswick. On a beaucoup d’affinités socioéconomiques avec le nord du Nouveau-Brunswick.

La Gaspésie a enregistré lundi sa plus importante hausse de cas depuis avril dernier.

C'est aussi dans la MRC d'Avignon qu'une éclosion de cas est survenue dans le Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de Maria, dimanche.

Avec les informations d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !