•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents de l'Atlantique doivent éviter le littoral à l'approche de Teddy

Quai de Petit-de-Grat, en Nouvelle-Écosse.

Quai de Petit-de-Grat, en Nouvelle-Écosse, le 22 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Radio-Canada

Alors que la tempête post-tropicale Teddy doit toucher terre mercredi matin en Atlantique, les autorités exhortent les citoyens de se tenir à l'écart de la côte atlantique. L'onde de tempête attendue menace d'endommager les infrastructures et de mettre en danger toute personne se trouvant à proximité de l'eau.

Teddy est passé d'ouragan à tempête post-tropicale mardi soir, mais on s'attend à ce qu'il conserve une grande partie de sa puissance quand il frappera la côte est de la Nouvelle-Écosse avec des vents de catégorie 1.

Il continuera d'occasionner de la pluie forte, des vents forts et un fort ressac pilonnant sur une grande partie des Maritimes et du sud de Terre-Neuve durant la nuit de mardi et mercredi.

À 21 h mardi, la tempête se trouvait à environ 310 km au sud d'Halifax et approchait à une vitesse d'environ 28 km/h.

Un avis d'évacuation volontaire a d'ailleurs été émis pour les régions de Sambro, de Peggys Cove et de la côté est. Les résidents qui veulent être évacués doivent composer le 311 avant 20 h mardi.

Prévision de la trajectoire de la tempête Teddy juxtaposée sur une carte.

Prévision de la trajectoire de la tempête Teddy émise mardi matin par Environnement Canada.

Photo : Centre canadien de prévision des ouragans

Les régions à proximité de la trajectoire de Teddy en Nouvelle-Écosse peuvent s'attendre à une période de vents soutenus de près de 60 km/h avec des rafales de 90 à 110 km/h, mercredi matin. Ailleurs en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard et dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, les vents augmenteront avec des rafales de 60 à 80 km/h.

Des vagues d’une dizaine de mètres attendues

Sur toute la côte sud et la côte est de la Nouvelle-Écosse, de Yarmouth jusqu'à Cap-Breton, on pourrait voir des vagues de 8 à 10 mètres s'abattre sur le littoral.

Des vagues déferlent sur la côte sous un ciel gris et orageux.

Des vagues déferlent sur la côte de la Nouvelle-Écosse à Petit-de-Grat mardi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Le ministre des Affaires municipales, Chuck Porter, demande à la population de se tenir loin des côtes. Admirer la force de la nature n'est pas une bonne idée, selon lui. Le météorologue Bob Robichaud abonde dans son sens.

N'oubliez pas que s'il vous arrive quelque chose, quelqu'un doit venir essayer de vous sauver. Nous mettons donc les gens en danger inutilement.

Bob Robichaud, météorologue de sensibilisation aux alertes chez Environnement Canada

Je voudrais juste rappeler qu'au cours des dernières années, nous avons perdu beaucoup de personnes qui sont allées sur la côte pour observer ces vagues. Et c'est ce que nous devons éviter dans cette tempête en particulier, a insisté M. Robichaud.

Un appel à la prudence lancé par les autorités maritimes

Déjà des pannes en Nouvelle-Écosse

En Nouvelle-Écosse, l'Organisation des mesures d'urgence a fait de la sécurité sur les chantiers de construction une priorité afin d’éviter le scénario de la grue qui s'est effondrée au centre-ville d'Halifax pendant la tempête Dorian.

Nova Scotia Power dit avoir 300 employés prêts à être déployés.

Des vents violents et de la pluie avaient déjà commencé à provoquer des pannes de courant dans toute la province en début d'après-midi mardi, selon le site web de Nova Scotia Power. Le public est d'ailleurs encouragé à se référer à la carte des pannes d'électricité en ligne (Nouvelle fenêtre) pour suivre l'évolution de la situation.

La province collabore avec les municipalités afin d’être en mesure d’offrir des refuges d'urgence, tout en respectant les directives de la santé publique en temps de pandémie.

Une alerte de niveau 2 à l'Île-du-Prince-Édouard

À l'Île-du-Prince-Édouard, l'Organisation des mesures d'urgence a activé une alerte de niveau 2, ce qui est essentiellement un exercice de coordination entre elle et ses partenaires, soit les municipalités, les services d'urgence et les fournisseurs d'électricité ou de téléphonie.

Des sacs de sable empilés devant une entrée et une préposée qui surveille les sacs.

Des sacs de sable ont été empilés le long de l'entrée du stationnement de l'hôtel Delta, à l'Île-du-Prince-Édouard, pour aider à prévenir les inondations de mardi.

Photo : Radio-Canada / Brian Higgins

L'OMU demande aux Insulaires de faire leurs derniers préparatifs au plus vite, avant le plus gros de la tempête. Elle compte mettre en service un numéro de téléphone sans frais pour des renseignements concernant la tempête, qui devrait être en fonction mercredi.

Mardi après-midi, la police de Charlottetown déconseillait déjà au public d'emprunter la promenade Riverside et l'allée Murchison, car l'eau avait commencé à s'accumuler sur la chaussée.

En théorie, chacune des 59 municipalités de l'île pourrait ouvrir un refuge d'urgence. Il y en avait 31 pour Dorian l'an dernier.

Des précautions dans le sud du Nouveau-Brunswick

Au Nouveau-Brunswick, les exploitants du quai de Pointe-du-Chêne ont pris de nombreuses mesures pour sauvegarder leur installation qui avait été frappée de plein fouet par Dorian l'année dernière.

Des quais flottants endommagés sur l'eau.

Les quais flottants du quai de Pointe-du-Chêne ont été ballottés et froissés par la tempête Dorian l'année dernière.

Photo : Gracieuseté de l'autorité portuaire de Pointe-du-Chêne

Donald Boudreau, le président de l'autorité portuaire, ne veut prendre aucun risque. Le quai prend les mêmes précautions que si la tempête frappait de plein fouet. Ainsi, des cordes et des câbles, connus sous le nom de lignes d'ouragan, ont été mis en place pour attacher les quais flottants à un brise-vague fait de gros rochers.

La ville de Moncton se prépare quant à elle en dégageant les collecteurs d'eaux pluviales. Les résidents habitant des propriétés inondables ont aussi été avisés de faire ce qu'ils pouvaient pour protéger leurs biens.

Plusieurs annulations mardi

Plusieurs fermetures et interruptions de services sont annoncées.

  • Tous les vols à destination ou en partance d’Halifax sont annulés.
  • Les traversiers de Northumberland Ferries sont annulés pour la journée.
  • Le service de traversier entre Halifax et Dartmouth a été suspendu à 14 h 30 mardi après-midi.
  • Les écoles du Conseil scolaire acadien provincial de la Nouvelle-Écosse dans l'est de la province fermeront plus tôt.

Avec les informations de François Pierre Dufault, Geneviève Normand, La Presse canadienne et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !