•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau cas de COVID-19 dépisté en Nouvelle-Écosse

Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le 22 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse signale un nouveau cas de COVID-19 mardi. Il s’agit d’un travailleur essentiel qui a voyagé à l’extérieur du Canada.

Cet individu a eu très peu de contacts, ce qui est une bonne nouvelle, a indiqué le médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le Dr Robert Strang. L’affaire fait actuellement l’objet d’une enquête de santé publique.

Il n'y a qu'un seul cas actif actuellement en Nouvelle-Écosse.

Aucun autre nouveau cas n'est déclaré dans les provinces atlantiques, alors qu'une deuxième vague inquiétante frappe toutefois le Québec et l’Ontario.

Des étudiants remerciés

Pour la rentrée scolaire universitaire et collégiale, plus de 4000 étudiants en provenance de l’extérieur de la bulle atlantique sont entrés en Nouvelle-Écosse. Ils devaient se conformer aux protocoles sanitaires de la province.

Un total de 89 % d’entre eux ont maintenant terminé leur auto-isolement et plus de 94 % ont effectué une vérification numérique quotidienne d’analyse de l’état de santé.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil a remercié les institutions et les étudiants d’avoir respecté les protocoles sanitaires de la province. Selon M. McNeil, la stratégie a fonctionné.

Je sais qu’il n’a pas été facile d’imposer une quarantaine de 14 jours en résidence : c’est normalement le lieu où les jeunes socialisent, et j’ose même dire, ils font la fête un peu, a dit Stephen McNeil. Mais vous l’avez tous fait et comme province, nous vous en sommes reconnaissants.

Stephen McNeil, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, le 22 septembre 2020.

Stephen McNeil, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, le 22 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada

Des ressources de test de dépistages obligatoires sont toujours sur place dans les zones étudiantes, et ce, jusqu’au 5 octobre.

Allégement dans les foyers

Les autorités provinciales ont aussi annoncé mardi que certaines restrictions pour les résidences de soins de longue durée sont maintenant allégées. Les résidents qui souhaitent sortir et rendre visite à leur famille peuvent le faire.

Les établissements seront toutefois tenus de noter à l’avance les sorties des aînés pour garder une trace des déplacements.

Soyons clairs. Une deuxième vague de COVID-19 arrive. Si nous voyons le moindre signe de contamination, nous devrons revoir les restrictions, a précisé Stephen McNeil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !