•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre-du-Québec passe au niveau d’alerte jaune, la Mauricie encore en vert

Vue aérienne de Drummondville.

Drummondville et le reste de la région du Centre-du-Québec passent en zone préalerte jaune, a annoncé le ministre de la Santé Christian Dubé.

Photo : Facebook / Ville de Drummondville

Radio-Canada

La région du Centre-du-Québec est passée au niveau de préalerte jaune, tel que l’a annoncé le ministre de la Santé, Christian Dubé, mardi.

Elle fait partie des trois régions dont le statut a changé mardi, avec Laval et l’Outaouais, passées en zone d’alerte orange.

Les facteurs ayant mené à cette décision selon la santé publique :

  • Augmentation du nombre de nouveaux cas au fil des dernières semaines;  
  • Transmission communautaire modérée présente à quelques endroits sur le territoire;  
  • Augmentation du nombre d’éclosions avec un grand nombre de contacts ;  
  • Déplacements vers des territoires limitrophes. 

Le bilan quotidien fait état mardi de 10 nouveaux cas au Centre-du-Québec. On en compte quatre supplémentaires à Victoriaville, deux à Chesterville , autant à Drummondville, un à Saint-Albert et un dernier à Saint-Germain-de-Grantham.

Les enquêtes épidémiologiques ont démontré que les éclosions sont plus particulièrement liées à des activités sociales, de la transmission dans les aires de pause des milieux de travail, ou encore au fait d’aller travailler, d’aller à l’école ou de prendre part à des activités sociales en minimisant ses symptômes. Il est important de faire sa part comme citoyen dans ces actions que nous posons puisque nous observons que certaines personnes atteintes et leurs contacts ne respectent pas les consignes d’isolement, explique la directrice de la santé publique régionale, Marie-Josée Godi.

Une hausse plus marquée des cas a été constatée dans la MRC d’Arthabaska, de même que la MRC de Drummond.

On a observé ces deux dernières semaines que le nombre de cas a doublé ou même triplé. On avait pourtant très peu de cas à ces endroits lors de la première vague. Ça signifie que la transmission est assez importante, conclut-elle.

Pas de changement en Mauricie

Pour l’instant, la Mauricie est toujours considérée comme une zone de niveau vigilance verte.

Le président-directeur général adjoint du CIUSSS MCQ a cependant déclaré mardi matin que la situation pourrait changer sous peu.

La santé publique a confirmé mardi que deux autres personnes ont contracté le virus à Trois-Rivières.

Les mesures imposées pour les régions vertes et jaunes

  • Le port du masque dans les lieux publics intérieurs ;  
  • Un maximum de 10 personnes dans les rassemblements privés à l’intérieur et à l’extérieur ;  
  • Dans un lieu avec permis d’alcool : la fin de la vente d’alcool à minuit, aucune consommation d’alcool après 1 h et activités dansantes interdites 
  • Un maximum de 50 personnes lors des activités organisées dans un lieu public intérieur (salles louées, lieux de culte, événements festifs, mariages, célébrations professionnelles ou scolaires, etc.) – NOUVEAU

Plus de 1000 appels par jour

Du personnel supplémentaire a été affecté à la centrale d’appel qui gère les rendez-vous pour un examen de dépistage.

Des efforts sont aussi déployés pour améliorer la fluidité dans les cliniques de dépistages. Un système de coupon a été mis en place dès mardi matin à la clinique mobile de Trois-Rivières Ouest qui a connu un fort achalandage la veille. Déjà les effets se font sentir. La file a grandement raccourci. Seulement une dizaine de personnes attendaient en rang lors du passage de notre équipe.

En bref

Le cégep de Trois-Rivières est aux prises avec un quatrième cas de COVID-19 depuis la rentrée. La personne infectée ne semble pas avoir eu de contact à risque avec d’autres personnes qui fréquentent le cégep.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !