•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième vague : la vaccination contre la grippe au cœur de la stratégie ontarienne

Une infirmière portant un masque vaccine une adolescente.

La province a acheté 700 000 doses de vaccin de plus que l'an dernier.

Photo : CBC/Craig Paisley

L'Ontario a commandé plus de 5 millions de doses de vaccin contre la grippe, dans le cadre de sa stratégie de lutte contre la COVID-19. Le gouvernement Ford a dévoilé mardi ce premier élément de son plan très attendu pour faire face à la deuxième vague, une approche que l'opposition trouve insatisfaisante.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a expliqué qu'il s'agit d'un des six éléments d'un plan très élaboré qui sera rendu public sur plusieurs jours, en raison de son ampleur. Le gouvernement soutient avoir travaillé intensément tout l'été à la préparation du plan.

La province veut s'assurer que les hôpitaux ne seront pas débordés en raison de la grippe et qu'ils n'auront pas à annuler des interventions chirurgicales, comme cela a été le cas au printemps.

Santé publique Ontario a recensé mardi 478 nouveaux cas, ce qui ne s'était pas vu depuis le mois de mai.

Doug Ford fait un grand geste lors d'une conférence de presse.

Doug Ford prévient que la deuxième vague sera plus difficile.

Photo : La Presse canadienne / Richard Lautens

Je suis inquiet, vraiment, a déclaré le premier ministre Doug Ford. Nous avons travaillé si fort, et nous étions en deçà de 100 cas, et tout à coup... Nous savions que ça s'en venait.

Le premier ministre prédit que la deuxième vague frappera l'Ontario plus durement. Il rappelle qu'avec l'automne, les gens passeront plus de temps à l'intérieur.

La cheffe de l'opposition, Andrea Horwath, en point de presse à Queen's Park.

La cheffe de l'opposition, Andrea Horwath, pense que le plan du gouvernement n'est pas prêt.

Photo : Assemblée législative de l'Ontario

La cheffe de l'opposition, Andrea Horwath, considère que l'annonce de ce premier élément du plan est nettement insuffisante. Bien sûr, se faire vacciner contre la grippe est important, a-t-elle reconnu. Je pense que tout le monde sait ça.

Mme Horwath souligne que le gouvernement ne semble pas avoir prévu comment sera gérée la hausse de la demande et qu'il ne propose même pas de solution aux pédiatres, qui se demandent comment ils pourront organiser la vaccination des jeunes enfants dans un contexte de distanciation physique.

Et que dire de l'absence des autres éléments du plan, que ce soient les écoles, les foyers de soins de longue durée, la pression sur les hôpitaux, le dépistage?, ajoute la cheffe de l'opposition. Il n'y a encore rien d'annoncé sur ces aspects.

Doug Ford a déclaré qu'il s'agira de la campagne de vaccination contre la grippe la plus importante de l'histoire de la province. Tous ceux qui voudront recevoir le vaccin le recevront, a-t-il ajouté. J'encourage tout le monde à se faire vacciner.

Les premières doses devraient être livrées la semaine prochaine. Les pharmacies seront autorisées cette année à donner les doses plus élevées destinées, notamment, aux personnes âgées.

Les résidents et employés des foyers de soins et des centres d'hébergement collectif, de même que les patients et le personnel des hôpitaux, pourront se faire vacciner en priorité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !