•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

17 personnes accusées après une tentative de meurtre

Les accusations découlent d'une fusillade survenue près d’un bar en octobre 2019.

Sylvain Caron, masqué, devant des drapeaux du SPVM.

Le directeur du SPVM, Sylvain Caron, à son arrivée à la conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Quatre personnes liées à un groupe criminel ont été formellement accusées de tentative de meurtre en lien avec une fusillade survenue près d’un bar de Côte-des-Neiges le 5 octobre 2019, a annoncé mardi le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Treize personnes gravitant autour de ces quatre prévenus ont aussi été accusées au terme de l'enquête baptisée « Trinité ». Elles sont visées par diverses accusations, dont trafic et possession d’armes à feu et trafic de drogues, a spécifié l’inspectrice Christine Christie, du Service des enquêtes criminelles, lors d'une conférence de presse.

Quatorze des dix-sept personnes arrêtées, parmi lesquelles se trouvent quatre femmes, ont déjà comparu. Elles demeurent détenues en attendant leur enquête sur remise en liberté. Trois autres personnes sont visées par un mandat d’arrestation.

L’enquête a donné lieu à 15 perquisitions, soit 11 dans des résidences et 4 dans des véhicules, a aussi précisé l’inspectrice Labrie. Celles-ci ont permis de mettre la main sur 5 armes à feu, 6 dispositifs prohibés, des centaines de munitions et une quantité non précisée de crack et de cocaïne.

Les 17 personnes accusées

  • Jérôme Leach, 25 ans
  • Victoria Thomas Bailey, 22 ans
  • Chaquille Boyce-Dickson, 25 ans
  • Amir-Reza Zarin, 24 ans
  • Glendon Joseph, 21 ans
  • Kelvin Dautruche, 25 ans
  • Evander Leach, 23 ans
  • Josée De La Rosa-Custodio 26 ans
  • Kelvin Munroe, 25 ans
  • Ashley-Jade Hyacinthe, 26 ans
  • Lalute Reid, 45 ans
  • Shante John, 26 ans
  • Esbon Batiste, 32 ans
  • Nicolas Lewis-Meade, 24 ans
  • Alexandria Thomas-Bailey, 27 ans
  • Duranus Shevron Joseph, 30 ans
  • Samantha Thomas Bailey, 29 ans

Les accusations retenues contre chacune des ces personnes n'ont pas été divulguées.

L’enquête Trinité s’est mise en branle après qu’un homme eut été visé par sept coups de feu à la sortie d’un bar, mais sans être atteint. Des moyens d’enquête exceptionnels ont été déployés par l’équipe multidisciplinaire chargée de faire la lumière sur cette affaire, a dit l’inspectrice Christie, sans donner de détails.

D’autres arrestations en lien avec cette tentative pourraient avoir lieu au cours des prochains jours ou des prochaines semaines, a-t-elle aussi affirmé.

Publiciser les résultats

Aussi présent pour la conférence de presse, le directeur du SPVM, Sylvain Caron, a défendu la décision de ne pas nommer l'organisation criminelle impliquée dans cette affaire, malgré les questions répétées des journalistes.

Ce n’est pas toujours clair comme ça […] Ce n’est pas parce que c’est un groupe ou l’autre. C’est des gens criminalisés, connus du service. Alors, on tente de ne pas identifier un groupe parmi tant d’autres, a-t-il dit.

Répondant aux questions d’un autre journaliste lui demandant pourquoi les médias avaient été convoqués à cette conférence de presse, le chef Caron a aussi déclaré sans détour que la police de Montréal cherche à publiciser davantage ses bons coups.

On nous a reproché dans le passé de ne pas communiquer souvent nos résultats. On met beaucoup d’accent sur les événements, mais peu sur les résultats. Alors, ce qu’on vous annonce aujourd’hui, c’est que le SPVM va communiquer de plus en plus les résultats des travaux qu’on effectue sur le terrain suite à des crimes de violence, a expliqué Sylvain Caron.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !