•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des précisions concernant la distanciation physique et la bulle de six amis en C.-B.

Des jeunes dont on ne voit que les jambes sont assis sur un banc au centre-ville de Vancouver.

Le nombre de personnes avec lesquelles on est en contact étroit au travail, à l'école ou lors d’activité doit demeurer restreint, conseillent les autorités sanitaires.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, donne des précisions sur les bulles de six amis ainsi que sur la distanciation physique, alors que les cas de la COVID-19 continuent d'augmenter dans la province.

La saison de la grippe qui approche est une période où nous devrions tous réfléchir à notre responsabilité sociale et élaborer une stratégie afin de restreindre au maximum les risques de propagation de la COVID-19, dit-elle.

Je comprends qu'il serait utile d'avoir des conseils clairs, écrits noir sur blanc, au sujet ce qu'il faut faire. De nombreuses personnes m’ont contacté pour obtenir de tels conseils, reconnaît par ailleurs la Dre Henry.

La question de la distanciation physique doit être abordée selon un spectre. Chacun l'interprète selon sa situation et ses propres circonstances.

Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique
La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique s'adresse aux médias.

Bonnie Henry a indiqué que la santé publique fait le suivi de chaque personne infectée.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Le spectre de la distanciation physique

À une extrémité de spectre de la distanciation physique se trouvent les personnes avec lesquelles on vit, soit la famille immédiate, le conjoint ou la conjointe, ou des colocataires.

Avec ces personnes, aucune restriction de contact physique n'est nécessaire. Vous pouvez les étreindre ou les embrasser sans problème, même que cela est recommandable pour la santé mentale de tous, explique la Dre Henry.

Cependant, il faut rester prudent avec les personnes âgées ou celles qui ont un problème de santé qui les rend vulnérables à la COVID-19, précise-t-elle.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

La bulle de six amis

Au centre du spectre se trouvent les bulles de six amis dont parlent les autorités sanitaires depuis quelques semaines. Celles-ci recommandent de limiter les interactions à l’extérieur du foyer à un groupe limité à six personnes.

Ces amis peuvent s’approcher à moins de 2 mètres les uns des autres, mais les contacts physiques, notamment les embrassades, sont à éviter.

À l'autre extrémité du spectre se trouvent les étrangers.

Il est extrêmement important de maintenir une distance de 2 mètres avec les gens qu'on ne connaît pas ou qu'on ne voit pas régulièrement, affirme la médecin hygiéniste en chef.

Si vous êtes à l'intérieur et que vous ne pouvez pas maintenir cette distance de 2 mètres, il faut porter un masque », rappelle la Dre Henry.

Avec les informations de Bethany Lindsay 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !