•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les habitants de Fort McMurray divisés par la décision de ne pas racheter des propriétés

Le toit d'une voiture rouge apparaît sous l'eau. Il y a des arbres sans feuilles et des habitations.

L'eau est montée à plusieurs mètres, par endroits, dans les rues de Fort McMurray.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La décision de la Municipalité régionale de Wood Buffalo de favoriser la reconstruction de résidences ainsi que des bermes pour protéger des habitants, plutôt que le rachat des propriétés les plus touchées par les inondations, est un choc pour certains habitants et un soulagement pour d'autres.

Leon Huppie vit dans le quartier Waterways depuis 32 ans. Il était très soulagé quand il a appris que la Municipalité ne souhaitait pas racheter les maisons construites dans son quartier.

Il est heureux qu'elle ait finalement pris une décision, ce qui lui permet d'aller de l’avant avec la reconstruction de sa résidence.

J'ai connu toutes sortes d'émotions. On ne savait pas ce qui allait se passer , dit Leon Huppie.

Le sous-sol de sa maison a été complètement inondé, mais il a retardé les réparations jusqu’à maintenant, ne sachant pas s’il devait réparer sa maison ou si la Municipalité allait la racheter.

Youssef Fayad, qui habite au centre-ville, est frustré.

Il dit que la Municipalité devrait aider à payer les réparations.

Elle est responsable. Je pense que la Municipalité devrait dédommager tout le monde dans cette rue pour les pertes, affirme Youssef Fayad.

Selon lui, la Municipalité était responsable de la protection des résidents contre les inondations et elle a échoué.

Le quartier Ptarmigan Court, au centre-ville, est le seul où la Municipalité envisage encore de racheter certaines propriétés.

L'administration municipale veut prendre le temps de mener des consultations avec les propriétaires du secteur et déposera un rapport dans trois mois.

Avec les informations de Jamie Malbeuf

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !