•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les demandes de financement fédéral de Pallister pour la santé laissent le NPD perplexe

Wab Kinew parle avec la main levée.

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba, Wab Kinew, lors d'une séance de questions à l'Assemblée législative.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba accuse le premier ministre Brian Pallister de malhonnêteté parce qu’il exige plus de financement pour la santé de la part du gouvernement fédéral tout en limitant les dépenses dans ce domaine dans la province.

Le gouvernement a demandé à Santé Sud, par exemple, de limiter la hausse des dépenses au 31 mars 2019 à 3,1 % du total de ses dépenses de 2016-2017, selon un plan annuel obtenu par le NPD à travers une demande d’accès à l’information.

Le chef du NPD, Wab Kinew, a déclaré lundi que le gouvernement fédéral devrait être au courant que les progressistes-conservateurs ont l'habitude de limiter les dépenses de première ligne.

Le gouvernement peut pleurer au sujet du fait qu'il a besoin de plus d'argent de la part de Justin Trudeau. Il peut se mettre à genoux et supplier M. Trudeau de donner plus d'argent, mais je pense que tout le monde au Manitoba sait que M. Pallister ne dépensera pas plus d'argent pour la santé, a affirmé Wab Kinew.

Brian Pallister fait partie d’un groupe de premiers ministres provinciaux qui, la semaine dernière, a demandé au gouvernement fédéral d’augmenter d’au moins 28 milliards de dollars ses transferts annuels en santé pour faire face à l’augmentation importante de leurs dépenses dans ce secteur.

À l'heure actuelle, des millions de Canadiens attendent un rendez-vous pour un test, un traitement, une intervention chirurgicale. Ces retards sont douloureux. Avoir une masse qui n'est pas diagnostiquée, ce n'est pas agréable, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Chaque jour, en ce moment, au Canada, il y a des gens qui craignent directement les conséquences d'un retard, et leurs familles et leurs amis ressentent également cette peur.

La province n'a pas dépensé tout l'argent prévu pour la santé

Wab Kinew a fait remarquer, lundi, que le gouvernement Pallister a l'habitude de plafonner le financement ou de dépenser moins d'argent que ce qu'il a annoncé. La province a sous-utilisé ses budgets de santé en 2017-2018 et en 2018-2019.

Il a également critiqué la province au sujet des changements apportés aux soins de santé, qu'il décrit comme des compressions, notamment la réduction du nombre de salles d’urgence à Winnipeg, qui est passé de six à trois.

Nous savons, en fait, que tout l'argent supplémentaire pour les soins de santé envoyé à la province du Manitoba sera utilisé pour compenser les coupes budgétaires dans d'autres secteurs, a affirmé Wab Kinew.

La province n'a pas pu dire lundi si d'autres autorités sanitaires étaient face aux mêmes contraintes que Santé Sud, ni si le plafonnement des dépenses reste en place.

Le gouvernement a plutôt déclaré que son budget pour les soins de santé avait augmenté chaque année.

Dans un courriel, son porte-parole, Brant Batters, a déclaré ceci : L'établissement d'objectifs de dépenses annuels est une procédure standard pour tout budget gouvernemental. Nus ne nous concentrons pas uniquement sur l'argent dépensé, mais sur des résultats tangibles pour la population du Manitoba.

Santé Sud n'a pas répondu à une demande de commentaires, et l'Office régional de la santé de Winnipeg a refusé de faire des commentaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !