•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Mauricie et le Centre-du-Québec passeront bientôt du vert au jaune

Le pont Laviolette, le 18 juillet 2018

Le pont Laviolette, qui relie Trois-Rivières et Bécancour

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les régions de la Maurice et du Centre-du-Québec pourraient passer du palier de vigilance, associé à la couleur verte, au palier de préalerte, associé à la couleur jaune, dans les prochains jours.

Le président-directeur général adjoint du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), Gilles Hudon, a rapporté au micro de l’émission Toujours le matin que la tendance est lourde pour que ce changement survienne.

Il y a une forte tendance pour qu’on passe du vert au jaune au courant de la semaine.

Gilles Hudon, président-directeur général adjoint du CIUSSS MCQ

S’il n’a pas voulu devancer le premier ministre François Legault pour l’annonce, il a indiqué que les plus récentes données montrent que la transmission communautaire est passée de faible à modérée.

Infographie représentant les quatre paliers du système d'alertes régionales et d'intervention graduelles, lesquels sont séparés selon les couleurs vert, jaune, orange et rouge.

Système d'alertes régionales et d'intervention graduelles à 4 paliers

Photo : Gouvernement du Québec

On pourrait être appelé à changer de niveau d’alerte et passer au jaune, a expliqué Gilles Hudon. Il n’est pas impossible non plus qu’on passe au palier orange pour de situations spécifiques. Il pourrait y avoir deux changements de niveau rapidement.

Les cliniques de dépistage seront revues et corrigées

Le président-directeur général adjoint du CIUSSS MCQ a reconnu que le temps d’attente pour avoir accès aux cliniques mobiles de dépistage est un problème.

Ce qu’il faut rappeler, c’est que nos cliniques mobiles ont été conçues pour faire 1000 à 1200 dépistages par jour, a souligné Gilles Hudon. Ces jours-ci, on y procède à 1500 à 1600 dépistages. Ça ne répond plus aux demandes de la population.

bâtisse industrielle

La Bâtisse industrielle de Trois-Rivières pourrait accueillir une clinique de dépistage massif de la COVID-19, mise sur pied par le CIUSSS MCQ.

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

Le CIUSSS MCQ développe des cliniques de dépistage massif, semblables aux cliniques de vaccination pour la grippe qui ont par le passé établi domicile à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières par exemple.

Ces nouvelles cliniques pourraient faire leur apparition d’ici le début du mois d’octobre.

Du personnel supplémentaire doit être embauché, tant pour ces cliniques que pour la ligne téléphonique qui permet de prendre rendez-vous pour un test de dépistage de la COVID-19.

Les heures d’ouverture de cette ligne téléphonique, accessible de 8 h à 16 h du lundi au vendredi, devraient être élargies.

Une pancarte dans la vitre d'une clinique de santé.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 a notamment été installée au Centre multiservices de santé et de services sociaux Cloutier à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Les centres de dépistage désignés déjà en place demeureront ouverts.

Le CIUSSS MCQ veut pouvoir procéder à 2000 dépistages par jour dès que possible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !