•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de changement de zonage pour l'église Saint-Charles-de-Limoilou

L'église Saint-Charles-de-Limoilou.

L'église Saint-Charles-de-Limoilou

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

Le maire de Québec met des bâtons dans les roues du propriétaire qui envisage de se départir de l'église Saint-Charles-de-Limoilou, fermée depuis 2012.

Lors de la séance du conseil municipal, lundi, le maire de Québec n'a pas mâché ses mots : il ne peut empêcher la vente de l'église, qui figure parmi les huit sites à valeur patrimoniale que la Ville de Québec souhaite préserver. Son administration peut cependant s'opposer au changement de vocation.

La Fabrique de la paroisse Saint-François-de-Laval, propriétaire de l’édifice, confiait à Radio-Canada la semaine dernière qu'elle était sur le point de vendre l'église, puisqu'elle n'était plus en mesure d'assumer les coûts de chauffage et d'entretien, évalués à 80 000 $ par année.

L'absence de fidèles ces derniers mois en raison de la pandémie ont fragilisé encore plus les revenus de la paroisse.

Visiblement agacé par cette nouvelle, le maire Régis Labeaume a été très clair. On annonce immédiatement aux acheteurs potentiels qu'il n'y aura pas de changement de zonage.

S'ils veulent construire autre chose là à la place de l'église et la détruire, on leur annonce que tant qu'on sera là, ils ne pourront pas le faire. Je ne sais pas si on peut être plus clair que ça.

Régis Labeaume, maire de Québec

Protéger les églises

Le maire réserve le même sort aux sept autres églises que la Ville souhaite protéger. Nous, c'est le patrimoine qui nous intéresse, la conservation du patrimoine, a-t-il fait valoir, un peu excédé.

Plus largement, Régis Labeaume reproche au diocèse de Québec de consentir à la vente de ses églises sur le territoire de la Ville et de se délester du même coup de toute responsabilité. Les gens pensent que c'est à cause de nous autres que les églises sont détruites. C'est fini ce temps-là, a-t-il prévenu.

Il donne par ailleurs son appui à l'organisme à but non lucratif, Espaces d'initiatives, qui tente de sauver l'église en la transformant en laboratoire d'innovations sociales pour les gens du quartier. On est derrière vous, a-t-il lancé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !