•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

366 nouvelles infections à la COVID-19 en trois jours en Colombie-Britannique

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, la Dre Bonnie Henry, une main levée, livrant une explication.

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, lors d'un point de presse sur la COVID-19.

Photo : Mike McArthur/CBC

La Colombie-Britannique recense 366 nouvelles infections à la COVID-19 et 4 nouveaux décès dus à la maladie au cours des trois derniers jours.

C'est ce qu'a annoncé lundi la médecin-hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, lors d'un point de presse sur l'évolution de l'épidémie de COVID-19 dans la province.

Actuellement, 60 personnes sont à l'hôpital, dont 21 aux soins intensifs, et la province compte 1987 cas actifs de COVID-19.

Il y a désormais 15 éclosions dans des centres de soins de longue durée et des centres hospitaliers, dont une nouvelle éclosion au centre de soins de longue durée Yaletown House, à Vancouver.

La Dre Henry n'était exceptionnellement pas accompagnée du ministre de la Santé, Adrian Dix, qui restera absent tant que durera la campagne électorale provinciale, qui vient tout juste d'être déclenchée.

La médecin-hygiéniste en chef continuera toutefois à le rencontrer régulièrement, tout comme la vice-première ministre, Carole James, qui ne fait pas campagne.

La Dre Henry affirme avoir travaillé avec l'organisme Elections BC pour s'assurer que le vote se déroule de manière sécuritaire. Plus de détails à propos des mesures sanitaires mises en place dans les bureaux de scrutin seront dévoilés mardi.

Une petite vague

Contrairement au Québec, la Colombie-Britannique n’est pas en train de vivre une seconde vague, estime Bonnie Henry, qui reconnaît tout de même que la province observe une réelle montée des nouveaux cas d’infection.

Je crois que je l’ai qualifiée de “bosse” plus tôt; disons que c’est peut-être une petite vague, ajoute-t-elle.

La Dre Henry affirme que 80 % des nouvelles infections sont liées à des éclosions ou à des cas déjà connus, et que le traçage de contacts permet de retrouver presque toutes les nouvelles contaminations dans un temps raisonnable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !