•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conteneur coloré raconte les histoires du quartier Vanier

Deux femmes devant une murale colorée.

Les artistes Kseniya Tsoy (à gauche) et Renée Michaud (à droite).

Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

Sur le conteneur transformé par les artistes Kseniya Tsoy et Renée Michaud, des visages saluent les passants. S’ils semblent familiers à certains résidents, c’est que ces sourires sont les leurs... ou ceux de leurs voisins : ils racontent les histoires colorées du quartier Vanier d’Ottawa.

Dans le stationnement du 270, avenue Marier, à Ottawa, le vieux conteneur d’expédition acheté par le Centre de services communautaires Vanier est méconnaissable. Au départ, il devait servir à entreposer des rampes pour les activités de planche à roulettes des jeunes du coin. La boîte de tôle transformée pourra désormais servir de lieu de rassemblement ou même de petite galerie d'exposition.

Il aura fallu une dizaine de jours pour que l’installation permanente change de visage afin de représenter ceux de la communauté avoisinante. Les résidents du secteur Vanier ont mis la main au pinceau sous la supervision de l’artiste et entrepreneure communautaire Kseniya Tsoy et de son apprentie Renée Michaud.


Kseniya Tsoy

Une femme est assise sur la chaussée devant un conteneur aux couleurs de l'arc-en-ciel.

Le conteneur est la première oeuvre de Kseniya Tsoy en sol canadien.

Photo : Caleb Ficner, photographe

Native de l’Ouzbékistan, Kseniya Tsoy est une artiste sociale spécialisée dans les projets de collaboration créative. Elle réside au Canada depuis un an et demi et a décidé, au printemps dernier, de se joindre au Centre de services communautaires Vanier pour créer une murale collective.

Il y a tellement d'histoires importantes à raconter, alors je me suis dit que ce serait génial de les célébrer sur ce conteneur en le transformant en monument communautaire.

Kseniya Tsoy, instigatrice du projet

Amoureuse des parcours humains, l’artiste avait envie de raconter ceux des gens qui habitent ce quartier multiculturel d’Ottawa. Elle a donc lancé un appel sur les médias sociaux pour recueillir les témoignages qui, à sa grande surprise, ont été nombreux.

Kseniya Tsoy s’est ensuite déplacée pour rencontrer les résidents de Vanier afin que le dessin leur correspondant soit le plus représentatif possible.


Patsea Griffin

Une femme et un homme devant une murale colorée. Un cercle contenant une vue rapprochée de la murale se trouve au centre de l'image.

Patsea Griffin et son père, Jacques Berlinguette, devant l'image qui les représente.

Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

La résidente d’Ottawa Patsea Griffin avait répondu à l’appel de l’artiste en envoyant un texte qu’elle a intitulé Daddy and the window, dont les vers décrivent son enfance dans la maison achetée par son père en 1965.

On s’est rencontrées chez mon père, [Kseniya et moi], parce qu’elle voulait voir la maison et la fenêtre après avoir lu mon poème, raconte Mme Griffin.

Il y a beaucoup de gens différents et intéressants. J’ai bien aimé ma vie à Vanier, renchérit celle qui se dit touchée de voir ses souvenirs immortalisés sur le conteneur.

We’ve been staring

In and out of that window

For almost 60 years now

Watched people come and go

Watched families grow

We’ve seen love and heartbreak

From that large front window

- Extrait du poème de Patsea Griffin


Renée Michaud

Des adultes et des enfants, pinceaux en main, devant un conteneur multicolore.

Kseniya Tsoy et Renée Michaud ont invité les résidents du quartier à peindre avec elles.

Photo : Caleb Ficner, photographe

Originaire de la communauté algonquine de North Bay et résidant dans la capitale nationale depuis six ans, Renée Michaud n’avait encore jamais réalisé de fresque urbaine. Elle a tout de suite accepté le mentorat offert par Kseniya Tsoy, qu’elle a rencontrée dans un groupe d’entrepreneurs sociaux.

C’est super important de rassembler les gens et de leur démontrer, avec l’art, à quel point nous sommes semblables.

Renée Michaud, artiste de soutien au projet

L’artiste multidisciplinaire confie qu’elle se rappellera avec chaleur les liens tissés avec les petits et grands bénévoles – des artistes et des résidents de Vanier – qui ont peint avec elle et Mme Tsoy. On voyait des personnes de divers horizons qui se parlaient et ne l’auraient peut-être pas fait autrement, se réjouit-elle.


Serenity Cote

Une jeune femme devant une murale colorée.

Serenity Cote à côté du dessin qui la représente avec sa famille.

Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

Les cultures et les générations se sont côtoyées durant la création du conteneur. Serenity Cote, âgée de 15 ans, est fière d’y avoir peint quelques fleurs.

C’est une belle occasion!, s’est dit l’adolescente en apprenant que Kseniya Tsoy offrait la chance à deux étudiants d’apprendre les rudiments de l’art urbain avec elle au cours du projet.

Puisque Serenity Cote habite Vanier depuis deux ans, elle a aussi été dessinée sur l’arc-en-ciel. On la voit aux côtés de sa tante et de ses cousines, dont l’une est emmaillotée dans un tikinagan (ou porte-bébé) propre à la tradition des Algonquiens.


Caleb Ficner

Un homme tenant un appareil photo devant une murale colorée.

Caleb Ficner, photographe, s'implique dans son quartier Vanier.

Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

Caleb Ficner trouvait important de faire rayonner les attraits du quartier parmi les histoires peintes par Kseniya Tsoy et Renée Michaud. En réponse à leur appel, le photographe avait envoyé un cliché croqué durant le Festival des sucres qui se tient habituellement en avril, au Muséoparc Vanier.

Le festival est l’un de mes événements préférés dans la communauté. Le Muséoparc organise plusieurs activités pour célébrer l'héritage unique et diversifié de Vanier, souligne M. Ficner.

Le photographe a d’ailleurs tenu à s’impliquer dans le projet d'embellissement du conteneur en immortalisant les étapes de création avec son appareil photo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !